En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La sécurité, affaire d’éducation

laisser un avis
A la question : « Comment traduit-on RSSI en finnois ? », la réponse est… qu’on ne le dit pas. Pourquoi ? Parce que cette fonction n’existe pas en Finlande et que dans l’entreprise, la sécurité « est l’affaire de tous ». C’est quasiment une question d’hygiène. Voilà ce que m’a répondu le PDG de l’éditeur d’anti­virus finlandais F-Secure lorsque je lui ai demandé à rencontrer leur responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI, en français).
Dire que la sécurité informatique est une question de culture ou d’éducation prendrait donc là tout son sens. A contrario, en France, ces responsables peinent toujours à sensibiliser les utilisateurs aux questions de protection des données. Ils souffrent également du manque d’investissements issus des comités de direction en la matière. Le froid rend-il les gens plus responsables ? Ou est-ce la présence de saunas dans les entreprises qui prédispose à une hygiène numérique ? On se demande, côté français, ce qu’il faudrait faire pour que ce problème devienne aussi l’affaire de tous. Historiquement, si on observe ce qui s’est fait en termes de sécurité routière, on constate que la sanction pécuniaire est parvenue à forcer l’adoption de certains réflexes, comme mettre sa ceinture de sécurité ou son casque de moto. Des actes qui semblent aujourd’hui presque évidents.
Faut-il en faire de même sur internet ? Surfer sans pare-feu : 150 euros d’amendes. Donner son login et son mot de passe parce qu’un courrier électronique vous a demandé de le faire : une nuit en cellule de dégrisement et 500 euros d’amende. Depuis plusieurs décennies, les services de police viennent enseigner à nos chérubins, dès l’école primaire, les règles de sécurité routière à respecter pour circuler à vélo. Les enfants se voient alors délivrer un permis. Ne faudrait-il pas aussi créer un permis de circulation internet, avec une épreuve Facebook, MSN, Gmail et Yahoo dès le collège ? Si cela peut éviter quelques nuits en garde à vue dix ans plus tard, pourquoi pas ?
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Bash Bug : mesures urgentes et nécessaires pour les entreprises
Le retour vers la croissance passera par le numérique
5 choses que les experts en confidentialité veulent que vous sachiez à propos des « wearable technologies »
La recherche interne, une source d'enseignement trop souvent négligée
Apple Pay, la fin de la fraude aux cartes bancaires ?
Pourquoi j'ai (encore) piraté TouchID
10 idées pour (re) lancer votre communication digitale
Gestion des comptes à privilèges… Votre responsabilité est engagée !
Alibaba, la caverne qui cache la forêt
Apple et la sécurité : une rentrée 2014 forte en actualité !
La face cachée du manager dans la transformation digitale
L’étau se resserre autour des entreprises ne se conformant pas à la réglementation sur les données personnelles
Le Wi-Fi peut-il garantir la sécurité de l’Internet des Objets ?
Pourquoi les entreprises doivent elles mesurer et suivre leur e-réputation ?
Le Conseil d’Etat formule 50 recommandations audacieuses sur le numérique et les droits fondamentaux
Préserver la qualité pour les foules : le prochain objectif pour le Wi-Fi
Le magasin physique doit mieux intégrer les technologies digitales
Lancement de l'iPhone 6 : les départements informatiques en alerte !
WordPress : le CMS qui monte, qui monte !
Cinq points clés que les entreprises doivent prendre en compte pour réussir leur transformation numérique