En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Facebook pourrait lancer son service d'offres d'emploi

Le service pourrait être disponible avant la fin de l'été. Pour l'heure, pas d'affolement chez les acteurs du e-recrutement.

laisser un avis
agrandir la photo
Les rumeurs vont bon train depuis plusieurs mois : Facebook s’apprêterait à créer, d’ici la fin de l’été, son propre service de diffusion d’offres d’emploi. L’information, reprise dans le Wall Street Journal, n’est pas, à ce jour, confirmée par Facebook. Le réseau social, qui revendique aujourd’hui près de 25 millions d’utilisateurs actifs dans l’Hexagone, devrait s’appuyer sur plusieurs acteurs tels que BranchOut, Jobvite ou work4Labs pour proposer un service intégré au réseau qui permettrait de consulter des offres d’emploi et, probablement aussi, de créer un CV à partir de son profil Facebook.
Alors, Facebook représenterait-il une menace pour les acteurs du recrutement en ligne, qu’il s’agisse des sites d’emploi classiques ou des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadeo ? L’écosystème français ne s'inquiète pas outre mesure. Pour Jacques Froissant, président d’Altaïde, c’est une rumeur récurrente, mais qui a du sens et qui semble cette fois-ci plus fondée : « En effet, un nombre non négligeable de sociétés américaines recrutent sur Facebook, qu'il s'agisse de diffusion par les salariés des offres, d'applications, de fan pages dédiées, etc. »
agrandir la photo

Les job boards attaqués de toutes parts

Jacques Froissant estime que ce sont d’abord les job boards classiques qui sont menacés plus que des réseaux sociaux comme LinkedIn, clairement positionnés sur les cadres – là ou Facebook est plus grand public. « Le site Monster, avance-t-il, est attaqué de tous côtés par des acteurs qui lui prennent des parts de marché : les réseaux sociaux professionnels et, de plus en plus, Facebook. Il est d’ailleurs déjà officiellement à vendre, mais il pourrait rapidement ne plus être intéressant que par sa seule base de clients et de candidats. L’intérêt d’un rachat serait de reprendre cette base pour la transférer dans un autre service. Des rumeurs disent que LinkedIn regarderait le dossier. »
Du côté de Viadeo, pas de panique. « Je ne pense pas que Facebook se lance dans l'offre d'emploi, assure Olivier Fecherolle, directeur général Stratégie & Développement de Viadeo. Pendant longtemps, on prêtait régulièrement à Google des idées d'entrée sur ce marché. Désormais c'est Facebook, attendons les déclarations officielles ! »
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Quels acteurs auraient le plus à perdre d’un Facebook « pro » ?
Mission Rosetta, un succès planétaire grâce aux réseaux sociaux
"Facebook creuse notre tombe", dit le créateur de Room (vidéo du jour)
01LIVE HEBDO #33 : le debrief de l'actu high-tech 18h-18h30 (vidéo replay)
C&A propose de « liker » ses vêtements dans un magazine
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Capgemini revoit à la hausse son prévisionnel de recrutement
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
Les recruteurs boudent les réseaux sociaux
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
TalentSoft rachète PeopleXS, un éditeur de solutions de recrutement en mode SaaS
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp