En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hausse du chômage et tassement des offres cadres

Le volume d’offres d’emploi confiées à l’Apec dans le secteur informatique a chuté de 3 % au deuxième trimestre. Mécaniquement, le chômage des informaticiens est reparti à la hausse au début de l’été.

laisser un avis
Après quatre mois de décrue, le chômage des informaticiens a connu en juin une hausse de 0,9 %. Dans le secteur des systèmes d’information et de télécommunication, le nombre d’inscrits à Pôle emploi, toutes catégories confondues (A, B, C) s’établit à 31 700. Soit 300 demandeurs d’emploi de plus en un mois. Ce taux de chômage sectoriel se rapproche de celui atteint en mai 2010.
Si elle ne s’amplifie pas, cette poussée de fièvre estivale correspond à un phénomène cyclique. Nombre de petits prestataires informatiques en difficulté financière préfèrent se mettre en faillite au début de l’été pour ne pas avoir à supporter les congés payés de leur personnel.
Le tassement des offres cadres est, en revanche, plus inquiétant. Dans sa dernière note de conjoncture, l’Apec observe au deuxième trimestre 2012 une baisse de 3 % du volume des offres d’emploi dédiées aux activités informatiques.

Les investissements des entreprises en berne

agrandir la photo
Le fléchissement se confirme en termes de recrutements effectifs, même s’ils restent à un niveau élevé : 90 % des entreprises informatiques interrogées ont recruté au moins un cadre au second trimestre 2012, contre 93 % au deuxième trimestre 2011. Et 89 % d’entre elles prévoyaient d’embaucher au troisième trimestre 2012, un chiffre en baisse de 4 points en un an.
Au niveau macro-économique, l’Apec note que la crise de la zone euro pèse sur la croissance du PIB – nulle au second trimestre – et sur le moral des chefs d’entreprise. « Sur l’ensemble de l’année 2012, les investissements des entreprises pourraient diminuer de 0,3 %, contre une augmentation de 5,1 % en 2011. » Un facteur qui a un impact direct sur l’activité des SSII et des éditeurs.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les recruteurs boudent les réseaux sociaux
Gap recrute sur Facebook
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Les offres d’emploi cadre reculent dans l’informatique
Bourse : Accenture entraîne les SSII françaises dans sa chute
Salaires cadres : les informaticiens ne sont pas à la fête
Devoteam repasse à l'offensive en rachetant deux sociétés dans le cloud
Salaires cadres : les informaticiens ne sont pas à la fête
Le nouveau Premier ministre indien fait le pari du numérique
Résultats semestriels : SII trouve la croissance à l’international
Mobilité : comment exploiter les files d’attente pour chercher un emploi
Vincent Rouaix (GFI) : « Notre stratégie de proximité porte ses fruits »
Capgemini revoit à la hausse son prévisionnel de recrutement
Une crise qui en cache une autre
L’informatique pourrait créer jusqu’à 110 000 emplois d’ici 2022
Deux "jobs en or" recherchés par les entreprises en 2015
Gfi rachète l'éditeur ITN et finalise l'acquisition d'Airial
Que cache la frénésie de rachats d’Alten ?
Devoteam affiche une activité en recul mais en ligne avec ses prévisions
Moins d’un informaticien sur deux s’estime reconnu par son employeur