En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

SFR et Bull créent Numergy, leur filiale dans les services cloud (MAJ)

SFR et Bull ont baptisé Numergy, leur filiale commune dans les services cloud, à destination des entreprises françaises. Un ex-Sogeti France arrive à sa tête.

laisser un avis
agrandir la photo
SFR et Bull ont finalisé la création de leur filiale commune dans les services cloud d'infrastructures à la demande (stockage et serveurs). Cette société est cofinancée à hauteur de 75 millions d'euros par les pouvoirs publics, via le fonds national pour la société numérique. Baptisée Numergy, cette entreprise est dotée d'un capital de 225 millions d'euros répartis comme suit : SFR (47 %), Bull (20%) et la Caisse des dépôts et consignations (33 %). Le projet prévoit aussi la création directe d’environ 400 nouveaux emplois.
On ne connaît pas encore les noms de tous les dirigeants de la nouvelle structure, mais, au printemps 2012, Pierre Barnabé, directeur général de SFR Business Team, avait déclaré : « Les dirigeants qui composeront le management seront prioritairement recrutés à l’extérieur des sociétés fondatrices. ». Promesse respectée pour le nouveau président de Numergy (cf encadré ci-dessous)
Aux côtés du projet conduit par Bull et SFR (qui disposent de leur propres data centers), une seconde co-entreprise concurrente, formée par Orange et Thales, a aussi reçu un soutien étatique de 75 millions d’euros du fonds national pour la société numérique. Par cette initiative, le précédent gouvernement entendait favoriser l'émergence des prestataires de services cloud « made in France », au nom de la souveraineté nationale et de la compétitivité économique dans une économie numérique mondialisée.

Un ex-Sogeti à la tête de la filiale dont les services cloud sont disponibles

Philippe Tavernier prend la tête de la filiale commune qui comptera à terme 400 collaborateurs. Il était précédemment président de Sogeti France (groupe Capgemini) où il a occupé de nombreuses fonctions. Numergy lance l’offre « solution de serveurs virtuels » qui permet de bénéficier de ressources informatiques à la demande (serveur, stockage, réseau). Disponible dès aujourd’hui, cette offre est commercialisée en mode indirect via des SSII, des éditeurs et des opérateurs télécoms. Prochainement, un service dédié aux "jeunes pousses" sera disponible via l’offre « solution de développement, production et intégration ».

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Bull attend son rachat par Atos avec sérénité
Oracle OpenWorld : cloud et engineered systems, les mots-clés de l’édition 2014
Du SaaS au IaaS : les acteurs du Cloud (re)positionnent leurs services
Econocom rachète l’hébergeur français ASP Serveur
Bull : Thierry Breton et Philippe Vannier se répartissent les rôles
Pannes en série pour Microsoft Azure
Succès de l’OPA d’Atos sur Bull
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Résultats : IBM négocie bien le virage du cloud
Résultats : SAP accélère sa transition vers le cloud
Une crise qui en cache une autre
Atos remporte le contrat d’infogérance globale de RTE
Réussir la mise en application du plan cloud
L’entreprise, invitée surprise de la conférence Google I/O
Les dix propositions du plan cloud de Thierry Breton et Octave Klaba
Home By SFR : une box orientée domestique (vidéo du jour)
OPA d’Atos sur Bull : la CFDT se dit vigilante sur l’emploi
Les 5 questions que pose le rachat de Bull par Atos
En rachetant Bull, Atos deviendrait numéro un du cloud en Europe
Etes-vous prêt pour le S.M.A.C. ?