En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Poste, un intermédiaire de confiance pour les échanges numériques

Pour s’affranchir du courrier traditionnel, La Poste a entrepris depuis deux ans une longue mue numérique. Le groupe dématérialise ses offres tout en se positionnant sur le marché de la preuve électronique

laisser un avis
Paradoxe. D’un côté, le mail et les réseaux sociaux taillent des croupières au courrier traditionnel. De l’autre, internet élargit le champ des possibles pour un opérateur comme La Poste qui, au cœur des échanges de biens et de services financiers, a un rôle unique à jouer.
Lancé en 2009, le plan stratégique « 2015, Réinventons le Courrier » anticipe ainsi une baisse du volume de courrier de 30 % sur la période 2010- 2015 tout en prévoyant une augmentation du chiffre d’affaires sur d’autres activités notamment grâce à l’apport du numérique. Au milieu du gué, les bons résultats 2011 du groupe valident cette vision. De fait, La Poste n’a pas ménagé ses efforts et les annonces s’enchaînent depuis deux ans.
agrandir la photo
Une partie de ces annonces visent à faire évoluer les offres existantes. Physiques à l’origine, elles sont désormais dématérialisées. Directeur général adjoint et directeur des activités internet du courrier, Jean-Michel Molette illustre cette mue par la lettre recommandée. « Physique en bureau de poste, elle peut être hybride lorsqu’elle est réalisée en ligne et distribuée par le facteur, voire totalement numérique depuis le début de l’année. »
De même, La Poste a simplifié et renouvelé l’usage du timbre avec MonTimbrenLigne et IDtimbre (affranchissement personnalisé). « Bientôt avec un smartphone ou une tablette, vous pointerez votre caméra sur le timbre pour accéder à un contenu multimédia. » Un avant-goût de cette innovation a été donné avec la sortie de deux livrets timbrés interactifs pour le Cnes. De même, le QR code de l’offre de « courrier connecté » vient enrichir le mailing publicitaire permettant aux destinataires de visualiser une vidéo de démonstration ou de bénéficier de promotions. Prochainement, une boutique virtuelle regroupera l’ensemble des offres de services physiques et numériques.

Le cachet électronique faisant foi

agrandir la photo
Le numérique présente également une opportunité pour créer de nouveaux champs d’activité, La Poste se positionnant comme un acteur majeur de l’internet de confiance. Elle met en avant sa pérennité - « Nous existons depuis un certain nombre de siècles et existerons encore pendant des années » - et son rôle particulier dans la société - « Ayant en charge la correspondance des Français, le groupe a un savoir-faire reconnu en termes de confidentialité. » De vrais atouts.
En mars 2011, La Poste a lancé Digiposte qui est en quelque sorte la traduction B to B to C de ce qu’elle a entrepris dans le B to B avec Docapost. Ce coffre-fort électronique permet de sécuriser les échanges, stocker des documents, les archiver et les partager avec des tiers identifiés. Par exemple, lors de la constitution d’un dossier de prêt.
Cette offre est soutenue par le lancement en avril d’IDentité Numérique. Comme son nom l’indique, ce service assurera la sécurisation de nombreux produits en ligne comme c’est déjà le cas avec la Lettre recommandée 100 % dématérialisée. Gratuit pour le particulier, IDentité Numérique a déjà séduit plus de 20 000 Français en deux mois sans effort de publicité. Une fois le dispositif généralisé, il sera proposé aux entreprises. « Nous sommes déjà en relation avec des banquiers, des assureurs », avance Jean-Michel Molette. « Ils ont besoin de s’assurer lors des transactions en ligne que derrière M. Martin, il y a bien une personne physique dans le vrai monde. »

Vérification d'identité assurée par le facteur

agrandir la photo
« Passeur du physique au numérique », le groupe est à même de s’appuyer sur son réseau de bureaux de poste et le passage des facteurs pour développer des offres multicanales. « Ainsi, pour IDentité Numérique, le facteur effectue une vérification d’identité avant de délivrer le code de validation de cette identité. » Ainsi, certaines données certifiées seront récupérées - avec l’accord explicite et préalable de l’intéressé -, comme l’adresse ou l’âge pour les sites de jeu en ligne. Inversement, La Poste peut garantir l’intégrité de données personnelles sensibles.
Enfin, dans le domaine de l’e-commerce, la récente prise de contrôle de Mixcommerce vient compléter Box E-commerce, solution globale pour PME (création de site, logistique, prospection, back-office). Là aussi, La Poste peut mettre en avant son maillage territorial pour accompagner les cybercommerçants. « On le voit, même les pure players évoluent vers des réseaux physiques. Il y a une complémentarité des canaux. »

Les dernières offres numériques de La Poste

- Les applications mobiles de Digiposte. Le coffre-fort numérique s’est enrichi d’une application sur iTunes qui permet à l’utilisateur d’enrichir sa base de documents où que l’on se trouve. Autre appli, Digishoot (photo) certifie l’horodatage et la géolocalisation de photos prises depuis un smartphone. Pratique pour constituer un élément de preuve lors d’un accident de la route.

- La réalité augmentée pour choisir son emballage. Face à sa webcam, le client positionne l’objet à envoyer. Le simulateur 3D permet de trouver sans quitter son domicile l’emballage qui correspond (format, poids, destination, etc.).

- Le courrier publicitaire connecté. L’intégration d’un QR code dans un mailing permet aux destinataires d’accéder à des contenus supplémentaires depuis le site de l’émetteur (vidéo de démonstration, bon d’achat…).

- IDentité Numérique et la lettre recommandée en ligne. Service gratuit lancé en avril, IDentité Numérique permet à son détenteur de prouver qui il est grâce à son identifiant et mot de passe. Première application : la possibilité de recevoir une lettre recommandée 100 % dématérialisée.

- IDtimbre. Ce service en ligne permet de créer des timbres à l’image de son entreprise pour différencier ses courriers et renforcer l’impact des mailings.

Cet article est paru dans 01 Business & Technologies

Feuilletez le dernier numéro sur le kiosque 01

Téléchargez l'application iPad ou iPhone de 01 Business & Technologies sur iTunes

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
Hiroshi Mikitani (Rakuten) : « Viber va devenir une porte d’entrée de l’e-commerce »
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Carte bancaire et paiement en ligne : les nouvelles recommandations de la Cnil
Malgré la crise, 72% des e-commerçants se disent optimistes pour 2014
Commerce en ligne : ce que change la loi sur la consommation
Gemmyo.com fait le pari des bijoux pour hommes
E-commerce : ce que va changer la loi consommation
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Réussir son projet de dématérialisation des factures
Jouve dématérialise les amendes du métro
GDF Suez propose de payer ses factures avec un smartphone
Les places de marché des sites de commerce en ligne en forte hausse
Les places de marché des sites de commerce en ligne font un carton
Google augmente encore ses bénéfices et ses volumes de publicité
E-commerce: les ventes en ligne ont atteint 51,1 milliards d'euros en 2013
Pour s’affranchir du courrier, La Poste fait le pari du numérique
Les e-commerçants français protègent mal nos données personnelles
E-administration : les 10 projets qui vont simplifier la vie des entreprises