En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Wizbii, le réseau social qui finance des start up grâce au recrutement

Destiné aux étudiants et aux jeunes diplômés, le site va distribuer 5% de ses revenus aux projets d’entreprise qui émergent sur son site. Il appelle cela le « recrutement responsable ».

laisser un avis
Ouvert depuis septembre 2011, Wizbii n’est pas un réseau social professionnel comme les autres. Pour se différencier par rapport à Linkedin et Viadeo, les trois cofondateurs Benjamin Ducousso, Emeric Wasson et Romain Gentil ont, dès le départ, dédié leur site aux étudiants et aux jeunes diplômés, tout en l’orientant vers la création d’entreprise. « Les jeunes ne se retrouvent pas sur Viadeo et Linkedin, qui sont constitués surtout de profils expérimentés. Avec Wizbii, nous voulons créer une communauté qui réponde à leurs attentes. Sur notre site, ils peuvent trouver un job, mais aussi rencontrer des gens de leur âge pour créer des projets », explique Benjamin Ducousso.   

450 projets en l’espace d’un an

L'interface utilisateur de Wizbii.
agrandir la photo
Le business model de Wizbii est basé sur le recrutement. Le site propose aux entreprises qui recrutent divers services payants, comme la publication d’offres d’emploi, l’accès à la « profilthèque » ou le développement de l’image de marque (newsletter, mailing, concours...). Parallèlement, Wizbii propose à ses membres tout un ensemble de fonctionnalités leur permettant, en quelques clics, de trouver des atomes crochus avec d’autres, et de créer un projet d’entreprise, ou simplement de creuser une idée.  
Ce mélange de job board et d’esprit start up semble avoir du succès. A ce jour, Wizbii compte déjà 42 700 membres qui ont donné naissance à 450 projets. Certains d’entre eux ont passé le cap de la création d’entreprise. C’est le cas, par exemple, de Meet My Designer, une plate-forme de crowdfunding spécialisée dans le domaine de la mode.

Un coup de pouce pour démarrer

Pour soutenir encore davantage l’entrepreneuriat, Wizbii a décidé qu’il allait reverser 5% de ses revenus issus du recrutement dans les projets les plus prometteurs de sa plate-forme. Un premier jury sera créé en février 2013 pour sélectionner une série de projets. Il sera constitué, entre autres, d'entreprises clientes de Wizbii. Les meilleurs dossiers se partageront alors les gains. « Pour les entreprises qui recrutent sur notre plate-forme, c’est une manière de participer à la création d’entreprises, et donc à la création d’emplois. C’est un recrutement responsable », explique Benjamin Ducousso.
Mais combien d’argent les jeunes pourront-ils espérer récolter ? Wizbii revendique plusieurs centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires pour 2012. Il en résultera donc une cagnotte d’au moins 10 000 euros à partager. Ce n’est pas énorme, mais c’est un bon coup de pouce pour démarrer.     
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les six startups de la première promotion de Mobile Technologies
Synthesio, Prestashop, Sigfox : les 3 startups qui ont le plus buzzé en mars
Ces startups françaises qui renouvellent le concept de réseau social professionnel
Kantox, Pretachanger,Wisemby : les 3 startups qui ont le plus buzzé en février
TalentSoft rachète PeopleXS, un éditeur de solutions de recrutement en mode SaaS
[MWC 2014] La French Tech s'expose en force à Barcelone
Bilan de l'opération séduction de François Hollande dans la Silicon Valley
Evaneos, Voxeet, Opensesame : les 3 startups qui ont le plus buzzé en janvier
Gap recrute sur Facebook
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Talend, Gecko, Endo : les trois startups qui ont le plus "buzzé" fin 2013
CES 2014 : Un grand cru français, qui l’eût cru ?
Zapping Techno 6/10 : retour sur Juin 2013
Un livre blanc sur les serious games dans le recrutement
OVH recrutera 150 collaborateurs au premier semestre 2014
Cinq conseils pour recruter un informaticien
Le centre de recherche du Cern recrute par webcams interposées
La bulle internet est-elle de retour ?
En Israël, François Hollande part à la rencontre de la « startup nation »
Pour tester ses futures recrues, Accenture mise sur un serious game