En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Google Analytics devient cross-canal et multisupport

L’outil de suivi marketing de Google peut désormais intégrer tous les canaux, numériques ou non, et de fournir une analyse marketing par terminal de connexion.

laisser un avis
A l’occasion de la conférence Google Analytics Summit, qui a eu lieu fin octobre, le géant du web a annoncé toute une série de nouvelles fonctionnalités qui visent à faire de cet outil en ligne la plate-forme de base pour toute analyse marketing.
Au centre de ces changements se trouve la technologie Universal Analytics qui, grâce à une nouvelle interface de programmation (Measurement Protocol), permet d’intégrer les données brutes d’interaction utilisateur de tierces parties par simples requêtes HTTP. Ainsi, le marketeur pourra relier tous ses canaux numériques (Facebook, display, search, affiliation…) mais aussi ses canaux off line, comme les points de ventes ou les centres de contacts.
Cette fonctionnalité permettra, en particulier, d’identifier les conversions cross-canal. « Google Analytics saura si l’acquisition d’un prospect sur un site web se termine effectivement par une vente finale réalisée en dehors du site (…). Google Analytics dépasse donc enfin la frontière, réputée infranchissable pour un outil de tracking, entre le web et le monde physique », s’enthousiasment les experts de l’agence marketing AWE, dans un communiqué.

Mesurer la contribution de chaque canal marketing au chiffre d'affaires

Le marketeur pourra également intégrer, au travers de la fonction Cost Data Import, les données financières relatives à chaque canal et à chaque campagne. L’import de données se fait sous la forme d’un simple fichier CSV. Par ailleurs, la version gratuite de Google Analytics disposera bientôt d’un outil pour mesurer la contribution de chaque canal marketing au chiffre d’affaires. Baptisée Attribution Modeling Tool, cette fonctionnalité n’est pour l’instant intégrée que dans la version Premium.
Enfin, Google Universal Analytics permet, au travers de l’interface Measurement Protocol, une analyse multi-device (multisupport). L’objectif ultime de Google étant de pouvoir suivre chaque utilisateur à la trace et de pouvoir mesurer la contribution de chaque support à la vente. Le client a-t-il consulté une annonce sur son smartphone, puis acheté sur son PC fixe ? Difficile, jusqu’à présent, d’y répondre « en raison du principe un cookie = un appareil = un visiteur », comme le précise AWE. Pour avoir une vision unique par utilisateur, Google introduit un « User ID » unique, autour duquel s’agrégeront les différentes données. Dans les faits, il s’agira du compte utilisateur ou du compte Gmail du client final, estime AWE.  
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google Mobile pénalise les sites en flash et non responsive
Augure, le moteur de recherche qui identifie les influenceurs
AdWords : Google change les règles du jeu
Le renouveau du marketing B2B
Nouveau changement dans l’algorithme de Google ?
Référencement Google : les techniques des tricheurs
DSI, apprenez la langue des directeurs marketing
Fifty Five : Ciblez finement vos meilleurs clients
Le Slip Français choisit Lyris pour mener ses campagnes marketing
Le directeur marketing français prend ses distances avec la DSI
Quels sites marchands exploitent le mieux leur moteur de recherche ?
Qui, des marques américaines, anglaises ou françaises exploitent le mieux Facebook dans leur CRM ?
La Poste : Mieux communiquer grâce à une carte USB
Adapter sa stratégie de marketing mobile à la tablette
Fifty-Five devrait réaliser près de 10 millions d'euros de chiffre d’affaires
Rendez votre site visible sur Google sans rien payer
Digitaleo s’ouvre à l’indirect
TV Replay - 01 sur BFM Business : les nouveaux modèles économiques des éditeurs
TV Replay - 01 sur BFM Business : Applications mobiles, quelle stratégie pour les entreprises ?
Les responsables marketing français timorés dans leur stratégie numérique