En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Facebook lance son site emploi aux Etats-Unis

Avec sa nouvelle application intitulée Social Jobs Partnership, le réseau social permet aux utilisateurs américains d’accéder à près de 2 millions d’offres d’emploi.

laisser un avis
La rumeur enflait depuis plusieurs mois. Cette fois, c’est officiel, Facebook a lancé son site emploi. Grâce à l’application Social Jobs Partnership, les utilisateurs américains peuvent désormais accéder à une base d’offres alimentée par cinq acteurs majeurs du recrutement : Monster, Work4Labs, Jobvite, US.jobs et BranchOut. « L’objectif de Facebook avec cette opération, c’est de devenir le plus gros site d’emploi du monde », précise sans ambages Stéphane Le Viet, fondateur et PDG de Work4Labs. Force est de reconnaître que le réseau social américain a de sérieux atouts pour l’atteindre.
agrandir la photo

Près de 2 millions d’offres d’emploi accessibles en trois clics

Son immense base d’inscrits (plus d’un milliards dans le monde ) fait saliver tous les recruteurs qui y voient, à juste titre, l’opportunité d’accroitre leur visibilité en touchant des profils plus passifs (jeunes diplômés, étudiants…). Le réseau social leur permet d’interagir facilement avec les candidats potentiels en les renvoyant vers la page Facebook de leur entreprise et amplifie l’impact des annonces via ses outils de recommandations (J’aime…). Autant d’avantages qui ne laissent pas les employeurs indifférents. 
Le service a également de bonnes chances de séduire des candidats, puisqu’il leur donne accès à de gros volumes d’offres d’emploi (pour l’heure près de 2 millions) et facilite leurs démarches. « Ils peuvent consulter les annonces et postuler en trois clics, sans sortir de l’environnement Facebook », indique Romain Eliard, ingénieur commercial chez Ohmyjob ! (application emploi intégrée à Facebook).

Une gamme de fonctionnalités encore réduite

Pour autant, Facebook a encore beaucoup d’améliorations à apporter avant de sérieusement concurrencer les sites d'emploi et les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin. En effet, les candidats n’ont pas la possibilité de créer un profil professionnel distinct de leur profil privé. « Il faudrait également que Facebook développe des outils de recherche de profils pour conquérir les recruteurs », précise Jonas Desdevises, directeur commercial France de Lumesse (solutions d'e-recrutement, gestion des talents). Chez Link Humans, cabinet de conseil et formation en recrutement innovant, on ne doute pas que Facebook soit déjà en train de plancher sur les évolutions à apporter. « Une fois le site amélioré, ce sera un concurrent à prendre très au sérieux », affirme Jean-Christophe Anna, directeur associé. Toutefois, Facebook n’intègrera pas la palette d’outils des recruteurs du jour au lendemain. Dans leur esprit, ce réseau social reste encore très souvent sur le terrain de la vie privée. A manier, donc, avec une extrême prudence !
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Glassdoor, le TripAdvisor de l’emploi, débarque en France
C&A propose de « liker » ses vêtements dans un magazine
Mobilité : comment exploiter les files d’attente pour chercher un emploi
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
L’informatique pourrait créer jusqu’à 110 000 emplois d’ici 2022
Deux "jobs en or" recherchés par les entreprises en 2015
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Moins d’un informaticien sur deux s’estime reconnu par son employeur
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
L’appli mobile qui défend l’emploi en France
Ne perdez pas votre temps à répondre à une offre d’emploi bidon !
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
Emploi d’avenir : un décret élargit le contrat aux jeunes diplômés qualifiés
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars