En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[AU2012] Autodesk porte l'ingénierie mécanique dans le cloud

L’éditeur a annoncé une évolution de son offre cloud, Autodesk 360. Autodesk Fusion 360 ajoute une brique conception mécanique au portefeuille de l’Américain. Une stratégie de rupture pour contrer les spécialistes du domaine.

laisser un avis
C’est Carl Bass, le PDG d'Autodesk, qui a lui-même dévoilé l’offre Fusion 360 lors de la session d’ouverture d’Autodesk University 2012. Une nouvelle solution vient rejoindre le portefeuille d’offre cloud de l’éditeur : il s’agit de Fusion 360. Comme l’a souligné le PDG d’Autodesk : « Nous disposons maintenant d’un portefeuille complet de solutions cloud pour l’industrie manufacturière. Conception, simulation et PLM avec Autodesk PLM 360 lancé voici un peu plus de six mois. »
Carl Bass, PDG d'Autodesk, dévoile Fusion, son nouvel outil de CAO cloud.
agrandir la photo
Fusion 360 sera-t-il un rival sérieux pour les solutions de CAO traditionnelles comme Solidworks ou Siemens Solidedge ? La démonstration de ce nouveau logiciel de conception paramétrique et directe a été trop brève pour le dire, d’autant que celle-ci a porté sur Autodesk Fusion sur Mac, une déclinaison Desktop de l’offre qui existait dans les Labs de l'éditeur depuis un certain temps. Car Autodesk ne semble pas avoir pu porter l’intégralité de Fusion dans une version 100% en ligne : « Ce que nous avons fait, c’est mettre au point une plate-forme avec laquelle nous déplaçons les fonctionnalités d’un côté [le cloud] ou de l’autre [le poste client], en fonction des capacités du terminal. » Fusion 360 devrait donc avoir des capacités plus limitées que son cousin Desktop, mais tous deux pourront partager les modèles 3D d’origines diverses grâce à un service de conversion de fichiers intégrant les principaux formats de CAO du marché et, surtout, les utilisateurs pourront s’appuyer sur une plate-forme collaborative pour échanger leurs idées sur la base du modèle 3D. Enfin, si les tarifs de l’offre n’ont pas encore été communiqués, Carl Bass a souligné qu’il s’agirait d’un paiement à l’usage seulement. Le lancement commercial de Fusion 360 est prévu pour 2013.

Amar Hanspal, vice-président d'Autodesk : « C’est un outil de modification rapide, dans un premier temps »

agrandir la photo

« Fusion 360 n’est pas a proprement parler le successeur de notre outil de modélisation Inventor. C’est plus un outil de modification rapide, une solution web pour réaliser des changements rapides sur un modèle 3D existant. Toutefois, c’est une solution qui va être enrichie de fonctionnalités au fil du temps et d’une certaine façon, c’est un peu le futur d’Inventor et les usages d’un tel outil ne seront pas aussi simplistes qu’on peut le penser. »

« C’est un logiciel hybride, avec des traitements JavaScript sur le poste client et des tâches exécutées au niveau du serveur. L’important, c’est cette plate-forme 360 que nous développons. C’est un jeu de composants communs à tous les services Cloud, avec une identité commune pour l’utilisateur, et l’accès aux services de collaboration, de partage, de simulation partagé. C’est, d’une certaine façon un PDM, mais sans la rigidité du PDM traditionnel et avec une approche beaucoup plus sociale, plus moderne ! »

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
[AU2012] Controverse sur la virtualisation des logiciels de CAO
[AU2012] Le cloud et les tablettes, les nouveaux outils du BTP
[AU2012] Des débuts jugés encourageants pour la PLM 360
[AU2012] Autodesk offre une nouvelle application iPad aux architectes
Le cloud français crève un nouveau plafond
La guerre des prix entre Google et Amazon sur les offres cloud s’intensifie
Cloud computing : l’histoire de l’énergie informatique ne fait que commencer
SAP : le cloud ralentit ses objectifs de rentabilité
Avec un chiffre d’affaires 2013 en hausse, SAP estime avoir réussi le passage au cloud
Le cloud, la compétence la plus prisée par les DSI anglais
Grâce au cloud, SAS veut mettre l’analytique à la portée des PME
Cloud Gaming : Orange est prêt mais les éditeurs restent frileux
Pourriez-vous changer de fournisseur de cloud en 15 jours ?
Quelle collaboration entre les fournisseurs de cloud et la justice ?
Orange et Netapp s'envolent vers le cloud hybride
L'affaire Prism, un vrai danger... sous-estimé par nos entreprises
Fiducial s’offre Nexto, fournisseur de solutions cloud
La Minute Cloud #7 : quel type de Cloud choisir ?
La start-up Wimi représentera le cloud français en Chine au French Tech Tour