En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Une vague d’optimisme accueille l’arrivée de BlackBerry 10

Deux mois avant la présentation du nouveau système d’exploitation de RIM, les premiers retours sont encourageants pour le fabricant canadien.

laisser un avis
A deux mois, jour pour jour, de la présentation de BlackBerry 10, l’optimisme est de mise du côté de Waterloo, siège de Research in Motion (RIM), le fabricant canadien du smartphone.
L’enjeu est de taille : depuis plusieurs mois, le groupe est en perte de vitesse, surtout aux Etats-Unis, dépassé par l’iPhone et les téléphones fonctionnant sous Android. Selon le cabinet d’études IDC, sa part de marché mondiale est ainsi tombée à 4,3 % au troisième trimestre 2012, contre 9,6 % un an auparavant. Ce n’est tout : les BlackBerry ont également perdu leur statut de numéro 1 en entreprise.
En phase terminale de développement, le nouvel OS est déjà testé par plus de 50 opérateurs dans le monde. Leur accueil serait très bon, confie-t-on chez RIM, qui espère obtenir leur soutien total afin de soutenir le lancement. « Nous avons été surpris par les retours très positifs des opérateurs, confirme Peter Misek, analyste chez Jeffries. Nous nous attendions à des réactions plus modérées compte tenu du fait que BlackBerry 10 arrive deux ans trop tard. »
Dans le monde des entreprises, les premiers retours seraient également favorables. Research in Motion met en avant sa gamme de services, sa plateforme capable de gérer les différents types de terminaux des employés et tout l’aspect lié à la sécurité. Selon le fabricant, de nombreuses entreprises, souhaitant pouvoir conserver ces avantages, veulent bénéficier de terminaux renouvelés.

La partie est cependant loin d’être gagnée.

Peter Misek ‪ ne chiffre d’ailleurs les chances de succès qu’entre 20 et 30 %. Car Apple et Google disposent d’une avance importante et d’un écosystème bien plus fourni.
Conscient de cette lacune, RIM est parti depuis plusieurs mois à l’assaut des développeurs d’applications. Il garantit ainsi à certains d'entre eux 10 000 dollars de recettes. Si leur application ne génère pas ce chiffre d'affaires au cours de la première année, il s'engage à payer la différence.
Le fabricant a également voulu un système standard et ouvert qui permet, selon lui, de facilement porter les applications développées sur une autre plateforme. Il promet une librairie riche dès le lancement, mais tout de même bien moins complète que l’App Store et Google Play. Qu’à cela ne tienne : « Il ne suffit que de 500 applications pour couvrir 90 % des besoins des usagers », explique-t-on chez RIM.
Pour Simona Jankowski, analyste chez Goldman Sachs, BlackBerry 10 pourrait permettre à Research in Motion de renouer avec les profits dès l’année prochaine. Cet optimisme n’est cependant pas partagé par tous. « La récente hausse de l’action (+52 % en un mois) surestime la demande réelle des consommateurs, estime par exemple Brian Blair, de Wedge Parners. Le marché des smartphones a changé ces deux dernières années et RIM n’est pas seulement retard à la fête ; la fête a changé d’endroit et il se présente devant la mauvaise maison ».
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
BlackBerry 10 : RIM promet 70.000 applications au lancement
BlackBerry 10 : un “hub” pour séduire les ultra-connectés
BlackBerry 10 : une navigation entièrement tactile
Les investisseurs soutiennent l’arrivée de BB10
Rim renomme sa boutique d’applications en BlackBerry World
Port-a-Thon : 15 000 apps Blackberry10 soumises en 36 heures
Port-a-Thon : 15 000 apps Blackberry10 soumises en 36 heures
BlackBerry mise sur les objets connectés et l’embarqué pour rebondir
Après l’accord IBM-Apple, BlackBerry chute en Bourse
CarPlay, Apple monte en voiture grâce à BlackBerry
Le nouveau PDG de BlackBerry estime que son plan à 50% de réussir
Le nouveau PDG de BlackBerry estime que son plan à 50% de réussir
A Barcelone, les fabricants s’évertuent à gérer le casse-tête du Byod
Mobile: grosse mise à jour du système d'exploitation BlackBerry 10
Mobile: Good Technology veut aider les flottes de BlackBerry à migrer
Etats-Unis: BlackBerry investit dans un centre sur la sécurité
Zapping Techno 5/10 : retour sur Mai 2013
L'un des cofondateurs de BlackBerry vend une partie de ses actions
L'un des cofondateurs de BlackBerry vend une partie de ses actions
Zapping Techno 2/10 : retour sur Février 2013