En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Cloud : «Aucune donnée de la région Bretagne sur les serveurs d’Amazon»

laisser un avis
Les données du conseil régional de Bretagne hébergées hors de France ? Alors que la polémique enfle, la Région tente de rectifier le tir. Un communiqué de presse précise qu’aucune donnée du conseil régional ne se trouve à ce jour hébergée dans les serveurs d’Amazon. Car les services proposés par le géant Américain – dont les serveurs européens sont basés en Irlande – ne sont envisagés « qu’en cas de sinistre majeur sur le système d’information de la Région. » Mais le fait est qu'après un appel d’offres de deux ans, c’est bien avec la société française Neoxia, qui s’appuie effectivement sur l’infrastructure externalisée d’Amazon, que la Région Bretagne a contractualisé.
Une dépêche de l’AFP y voit néanmoins un premier revers pour les clouds souverains Numergy et Cloudwatt, et une mauvaise nouvelle pour l'Etat qui prône des solutions « made in France », mais a tardé à investir dans le cloud. Dans cette dépêche, le directeur général de Hits Datacenter, dont le centre de données basé à Nantes héberge les informations du conseil régional des Pays de la Loire, rappelle qu’Amazon est soumise au Patriot Act. « L'Etat américain a donc un droit de regard sur les données hébergées, et ceci partout dans le monde. »
envoyer
par mail
imprimer
l'article

Offres
d'emploi

  + toutes les offres d'emploi

Derniers
tweets

Newsletters

Abonnez-vous gratuitement

  + toutes les newsletters