En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Dumping : la Commission étudie une action contre Huawei et ZTE (MAJ)

L'Europe envisage une action antidumping contre Huawei et ZTE pour avoir cassé les prix d'équipements pour réseaux mobiles. Passera-t-elle à l'action ?

laisser un avis

Huawei va créer en Finlande un centre de R&D dans les mobiles

A l'heure où Nokia connaît de graves difficultés, Huawei prévoit d'investir en Finlande 70 millions d’euros sur une période de cinq ans pour établir un centre de recherche et développement à Helsinki, dans les terminaux mobiles. Ce site emploiera 30 salariés avec un objectif de 100 recrutements sur les cinq prochaines années.

Les premiers projets issus de ce centre concerneront le développement de logiciels pour smartphones et tablettes sous Android et Windows Phone 8.

En septembre dernier, Huawei avait annoncé un investissement de 2 milliards de dollars au Royaume-Uni, à travers des projets en R&D, des achats locaux et des subventions à des centres d’excellence.

agrandir la photo
La Commission européenne étudierait, selon le quotidien économique Wall Street Journal, la possibilité de lancer une procédure antidumping contre ZTE et Huawei. Selon un document interne à l'autorité, les deux équipementiers télécoms chinois, auraient commercialisé à des prix inférieurs de 35 % à ceux du marché des équipements pour réseaux mobiles, occasionnant un préjudice aux industriels européens.
Ces prix « cassés » auraient été rendus possibles grâce au soutien financier apporté par les banques chinoises. ZTE a reçu, la semaine dernière, une ligne de crédit de 20 milliards de dollars, de la Banque chinoise de développement, pour soutenir son essor.
Reste à savoir si la Commission engagera une action juridique, qui serait perçue par les autorités chinoises comme une déclaration de guerre de l'Europe à leur encontre. Huawei et ZTE font assaut de séduction vis-à-vis du Vieux continent, où ils continuent d'investir. Le passage à l'action juridique ferait encore débat au sein des autorités européennes.
Une plainte avait été déposée il y a quelques années par Option Wireless, le fabriquant belge de clés 3G, qui accusait les deux fabricants chinois de télécoms, d'avoir fait chuter sa part de marché auprès des opérateurs, en pratiquant des prix cassés. L'affaire s'était résolue fin 2010 par la signature d'un accord de coopération technologique avec Huawei.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Télécoms: le gouvernement part en chasse contre les équipementiers chinois
[Remix été 2013] MWC de Barcelone : smartphones low cost, 4G et NFC
Télécoms : Huawei et ZTE seraient dans le collimateur du gouvernement
Télécoms : Huawei et ZTE seraient dans le collimateur du gouvernement
Télécoms : l'Europe exigerait beaucoup de Chinois très réticents
Test de Huawei Ascend Mate 7 : maxi performances pour smartphone XXL (vidéo)
Test du ZTE Grand S Flex : le smartphone 4G à moins de 200 euros (vidéo)
JTech 184 : Foire de Paris, Ascend P7, Gear Fit (vidéo)
Vidéo du jour - Le Huawei Ascend P7 mise sur le design et la photo
Bracelets connectés : comment choisir ? (vidéo)
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
[MWC 2014] bracelets et porte-clefs : la folie des objets connectés
[MWC 2014] ZTE : découverte du Grand Memo II LTE et du Nubia Z5S
Grand Talk : en direct du MWC de Barcelone
L’Europe souhaite que la gouvernance du Net échappe aux seuls Etats-Unis
Roaming mobile gratuit: la France devance le calendrier européen
Zapping Techno 10/10 : retour sur Novembre 2013
Protection des données: Viviane Reding peste contre l'inertie de l'Europe
Horizon 2020 : Une présence forte des PME françaises est attendue
Cybersurveillance: les Etats-Unis s'inquiètent d'un contrat Huawei en Corée