En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

eBay dévoile sa future interface

Le site d'enchères travaille sur une nouvelle interface en totale rupture avec le site actuel. Une version présentée à Berlin.

laisser un avis
L'image deviendra le média n°1 sur le prochain eBay.
agrandir la photo
De l'avis général, l'interface du site eBay est certes fonctionnelle, mais bien peu innovante. Car si le géant du commerce électronique a récemment fait évoluer son logo, son site, lui, n'a que peu évolué ces dernières années. eBay.com a bien besoin d'un coup de jeune, et ce que ces ingénieurs préparent risque bien de bousculer les habitudes de l'eBayeur.
En effet, l'interface utilisateur qui se prépare à San José marque une vraie rupture avec le design du site actuel. Recourant très largement aux photos, le site présenté à Berlin ressemble plus à Pinterest ou à l'interface Modern UI de Windows 8 qu'à un site de commerce électronique. 
Tout comme un réseau social, l'écran d'accueil présente un fil d'actualités à l'internaute, fil entièrement peuplé des photos de produits correspondants aux goûts du visiteurs. Et, parmi ces photos, quelques widgets « intelligents » : nouveaux produits, gestion d'alertes… En haut de l'écran, sont proposés une série d'onglets pour naviguer, la liste des produits recherchés, un fil Own correspondant aux recommandations du moteur eBay et enfin, un onglet pour gérer les mises en ventes.
Placer un produit existant en vente se fait par un simple glisser-déposer de la photo de l'objet, et l'enchère est lancée. Une simplification de taille par rapport au processus actuel.

Big data pour tous !

Un aperçu de ce que pourrait être eBay.com dans 2 ou 3 ans.
agrandir la photo
Enfin, au chapitre intelligence, eBay met à disposition des internautes des analyses comportementales, de type big data, qui devraient fournir un vrai service pour l'internaute. Ainsi, le moteur eBay recommande des produits en fonction des goûts de l'internaute dans son fil personnel, et le conseille aussi sur ses mises en vente. En analysant le comportement des acheteurs lors des enchères ou sur les achats immédiats, il pourra conseiller l'internaute pour placer son produit au meilleur moment et optimiser ses revenus.
Conscient du bond en avant causé par sa nouvelle interface, eBay prépare sa communauté avec soin et prend son temps pour introduire ces changements : « Le fil d’articles (feed) est actuellement en test aux Etats-Unis, mais pas avec tous les éléments présentés ici, précise Maike Fuest, responsable des relations presse Corporate d’eBay GmbH. La version telle que celle-ci pourrait être en ligne d’ici deux à trois ans. »
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Cdiscount part à la conquête du marché belge
Watsize trouve des vêtements à votre taille
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Ingenico se prépare à racheter GlobalCollect pour 820 millions d'euros
Apprenez à cerner ces cinq profils de cyberconsommateurs
L’e-commerce emploiera près de 100 000 personnes en France d’ici la fin de l’année
E-commerce : les ventes ont progressé de 11% au 1er trimestre
Affaire Leboncoin : de la liberté d’insérer un lien hypertexte
Voyages-SNCF vend un billet de train sur mobile toutes les 3 secondes
Casino veut coter ses activités e-commerce au Nasdaq
Amazon aurait pris une participation de 25 % dans Colis Privé
iBeacon : Attention de ne pas laisser le loup entrer dans la bergerie !
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
Hiroshi Mikitani (Rakuten) : « Viber va devenir une porte d’entrée de l’e-commerce »
eBay rejette les candidats de Carl Icahn à son conseil d'administration
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Carte bancaire et paiement en ligne : les nouvelles recommandations de la Cnil
Malgré la crise, 72% des e-commerçants se disent optimistes pour 2014
Commerce en ligne : ce que change la loi sur la consommation