En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Best of blogs 2012] Google, ogre de l’e-tourisme/Brevet unique européen/Facebook et son milliardième fan/Mort numérique

Petit florilège des billets qui ont marqué l’année 2012. Au programme aujourd’hui : l’hégémonie des géants du net sur l’e-tourisme, le brevet unique européen, iPhone 5, un « non-événement », Facebook et son milliardième fan, la mort numérique.

laisser un avis

La dangereuse hégémonie des géants du net sur l’e-tourisme

Les trois quarts des internautes préparent leur voyage en ligne, qu’il s’agisse de chercher une destination, de comparer des tarifs, d‘acheter des billets ou de réserver un hôtel. Cette liberté qu’offre internet pourrait se voir confisquée par des puissances hémogéniques.
A commencer par Google qui, étant à la fois un comparateur des offres de transport et d'hébergement et un éditeur de contenus (avec les guides Zagat et Frommer's), se positionne sur toute la chaîne de valeur. Cette situation de monopole pose des questions sur la neutralité de l’information aux consommateurs.
Pour les deux auteurs, il convient « de séparer la recherche d'information des services commerciaux consacrés au tourisme et aux transports, dans lesquels la concurrence est nécessaire ».
Une tribune de Guillaume Pepy, président de la SNCF et Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde.
Crédit photo : G. Uferas
 

Le brevet unitaire européen est-il trop libéral ?

Le futur brevet unique européen ne fait pas l’unanimité. Pour les Etats membres dont les entreprises déposent beaucoup de brevet, ce sésame automatique, « valable partout et sans frais de traduction (ou presque) », permettra de rivaliser avec les brevets américains.
En revanche, les pays à faible intensité d’innovation, comme la Pologne, redoutent de voir débarquer une avalanche de brevets. De même, « on peut s’inquiéter de voir déferler des brevets de déposant non européen, Chinois par exemple, à moindre coût ».
« Un mécanisme qui favorise les plus forts et surtout les plus riches, comme le montre la guerre de brevets à laquelle se livrent les géants de la high-tech mondiale. »
Un billet d’Aurélie Barbaux, journaliste à L'Usine nouvelle.
Crédit photo : Thw1309
 

iPhone 5, un « non-événement »

Le monde s’est arrêté de tourner le 12 septembre entre 19 heures et 21 heures. Tim Cook, patron d’Apple, présentait alors l’iPhone 5. Depuis, on a tout lu à son sujet. Certains commentaires prédisant que son lancement allait régler les problèmes de l’économie américaine en rajoutant 0,5 % de croissance.
Qu’en penser avec le recul ? L’iPhone 5 est-il un très bon smartphone ? Oui, bien sûr ! A-t-on jamais vu la nouvelle version d’un produit être moins performante que l’ancienne… Il est plus rapide, plus léger, plus fin, son écran est plus grand, etc.
Mais, l’iPhone 5 fait dans l’innovation de continuité, alors que le premier modèle, annoncé en 2007, était un véritable produit de rupture. L’auteur pronostique l’arrivée d’une prochaine génération de rupture avant 2016. Il en dresse les caractéristiques.
Une tribune de Louis Naugès, président de Revevol.
 

La mort numérique vous va si mal

Vous venez de mourir. A l'instant où vous disparaissez de la surface de la Terre, l'ensemble de vos disques et de vos MP3, tous vos films et vos photos de famille partent en fumée. Ces trésors, qui relèvent de l’intime, mais qui sont hébergés dans le nuage par des sociétés commerciales ne sont plus accessibles.
Vos comptes étant liés à un numéro de carte bancaire qui se trouve automatiquement désactivée à votre décès. Face à ce trou noir numérique, l’auteur plaide pour un droit de transmission et un droit à la copie privée.
Les fournisseurs pourraient transmettre l’identifiant et le mot de passe du défunt à ses héritiers ou leur graver les précieux fichiers sur CD et DVD. Une sorte de legs numérique.
Une analyse d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences à l’IUT de La Roche-sur-Yon.

Facebook : 1 000 000 000 d’utilisateurs et après ?

C'est fait ! Facebook a dépassé le cap fatidique du milliard de fans, soit 45 % des internautes dans le monde. Pour l’occasion, le réseau social s’est fendu de sa première publicité. Cette communication n’est pas forcément des plus rassurante, après l’introduction en Bourse ratée et l’histoire du faux bogue en France.
L'année 2013 devrait charnière. Des jeunes commencent à déserter Facebook au profit de Twitter. Il devra aussi compter sur la renaissance de Myspace, la montée en puissance de Pinterest ou de Path. Facebook devrait aussi investir des terrains déjà occupées par d'autres (téléphonie, recherche...).
« Pas sûr qu'il puisse y connaître le même succès que sur les réseaux sociaux si la confiance des annonceurs et des utilisateurs n'est plus là ! »
Un point de vue de Cédric Deniaud, fondateur du cabinet conseil The Persuaders.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
iPhone 5 : un nouveau capteur pour connaître votre humeur
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook supervise toute sa consommation énergétique à partir d'un seul écran
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Liquidmetal : un brevet pour qu'Apple puisse produire des iDevices plus résistants