En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Rétrospective 2012] Open data : après la libération des données, place à la réutilisation

Les initiatives open data du gouvernement et des collectivités sont à saluer. Reste maintenant à inciter les startups, les entreprises et les citoyens à exploiter et à réutiliser au maximum les données publiques libérées.

laisser un avis
- Janvier : la mission Etalab (qui promeut l’open data à l’échelle interministérielle) lance le concours Dataconnexions. Objectif : récompenser les meilleures startups exploitant ses données en les faisant bénéficier du soutien d’une vingtaine d’acteurs économiques (investisseurs, SSII, éditeurs…)
- Mars : Gilles Babinet, alors président du Conseil national du numérique, prône une libération totale des données publiques. Trop de jeux restent encore « prisonniers » pour que les citoyens puissent véritablement se les approprier.
- Avril : un ouvrage décortique les retombées économiques de l’open data. Les bénéfices ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans de nombreux gains indirects.
- Mai : la semaine européenne de l’open data à Nantes dresse un premier bilan des projets déjà entamés en France : le chemin parcouru est encourant ! Même si les questions de mutualisation des plateformes open data entre collectivités sont loin d’être résolues.
Résultat du concours Dataconnexions : des startups spécialisées dans l’immobilier, la santé ou l’économie raflent la mise.
- Octobre : l’open data est au cœur de l’open world forum 2012. Le salon open source fait la part belle à la libération des données mais cette fois par les entreprises. Et ce dans une optique de décloisonnent des SI et de collaboration ouverte.
- Novembre : une conférence organisée fin novembre par l’association Décider Ensemble (qui a publié un rapport sur l’état de l’open data en France), met en évidence combien il est complexe d’impliquer et de faire participer le citoyen autour de la libération des données publiques.
- Décembre : Avec la création du SGMAP tous les volets de l’open data (standards, stratégie, technologie) sont désormais placés sous une même administration. La mission Etalab, sera dirigée par Henry Verdier, qui succède à Séverin Naudet. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Lobbying à Bruxelles: Google dépense moins que Microsoft
Les dures concessions d'Orange à Bruxelles pour conquérir l'Espagne
John Chambers, PDG de Cisco depuis 20 ans, va passer la main
Solocal s'allie à Google pour accélérer sa mue publicitaire sur internet
Viadeo était toujours en perte en 2014
Sopra Steria en progression de 2,4 % au premier trimestre 2015
Capgemini court après l'Amérique avec les jambes en Inde
PME et ETI jugent plutôt bien leur ERP
Allianz lance un fonds de financement participatif
Google accusé par Bruxelles d'abus de position dominante
Le sort de la filiale câble sous-marin d'Alcatel-Lucent en suspens
Alcatel-Lucent se vend intégralement à Nokia
Se faire rançonner ses données : une nouvelle forme de e-banditisme
Comment le smartphone va devenir le meilleur allié des commerçants
Jeune entrepreneur, étudiant, devenez le talent du numérique 2015
Youtube s'apprête à lancer une offre payante
Linkedin acquiert une société américaine de formation en ligne
Elliott, ce fonds qui incite les éditeurs américains à quitter la bourse
Les grands écrans entrent dans les agences Banque Populaire
Informatica se vend à des fonds américains