En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Rétrospective 2012] Open data : après la libération des données, place à la réutilisation

Les initiatives open data du gouvernement et des collectivités sont à saluer. Reste maintenant à inciter les startups, les entreprises et les citoyens à exploiter et à réutiliser au maximum les données publiques libérées.

laisser un avis
- Janvier : la mission Etalab (qui promeut l’open data à l’échelle interministérielle) lance le concours Dataconnexions. Objectif : récompenser les meilleures startups exploitant ses données en les faisant bénéficier du soutien d’une vingtaine d’acteurs économiques (investisseurs, SSII, éditeurs…)
- Mars : Gilles Babinet, alors président du Conseil national du numérique, prône une libération totale des données publiques. Trop de jeux restent encore « prisonniers » pour que les citoyens puissent véritablement se les approprier.
- Avril : un ouvrage décortique les retombées économiques de l’open data. Les bénéfices ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans de nombreux gains indirects.
- Mai : la semaine européenne de l’open data à Nantes dresse un premier bilan des projets déjà entamés en France : le chemin parcouru est encourant ! Même si les questions de mutualisation des plateformes open data entre collectivités sont loin d’être résolues.
Résultat du concours Dataconnexions : des startups spécialisées dans l’immobilier, la santé ou l’économie raflent la mise.
- Octobre : l’open data est au cœur de l’open world forum 2012. Le salon open source fait la part belle à la libération des données mais cette fois par les entreprises. Et ce dans une optique de décloisonnent des SI et de collaboration ouverte.
- Novembre : une conférence organisée fin novembre par l’association Décider Ensemble (qui a publié un rapport sur l’état de l’open data en France), met en évidence combien il est complexe d’impliquer et de faire participer le citoyen autour de la libération des données publiques.
- Décembre : Avec la création du SGMAP tous les volets de l’open data (standards, stratégie, technologie) sont désormais placés sous une même administration. La mission Etalab, sera dirigée par Henry Verdier, qui succède à Séverin Naudet. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Déjà 330 millions d'euros de chiffre d'affaires pour le numérique à La Poste
Blackberry, Twitter, IBM, Oracle... Les rachats IT de la semaine
SoftBank Robotics commercialisera le robot Pepper en février 2015
Rachat de T-Mobile : le bras de fer entre Free et Sprint
Le pari fou de Xavier Niel commenté par les experts de BFM Business
Michel Combes (Alcatel-Lucent) : « je privilégie nos dépenses de R&D »
T-Mobile, le Free Mobile américain
Abus de position dominante : avec Android, Google risque gros en Europe
Samsung, des résultats en baisse à cause de la concurrence chinoise
Bull attend son rachat par Atos avec sérénité
Snapchat valorisé à 10 milliards de dollars ?
Que diriez vous d'appeler cela un ordinateur ?
Cyril Zimmermann (HiMedia) : « Il faut s'adapter aux nouveaux usages liés à la vidéo et aux mobiles »
Parrot essuie une lourde perte de 6,3 millions d’euros au premier semestre
Mario Kart 8 réussit un démarrage canon mais laisse Nintendo dans le rouge
Dick Costolo (Twitter) : « pour être franc, nous aurions pu faire mieux »
Rachat Numericable-SFR : l'autorité de la concurrence demande un examen approfondi
Vincent Rouaix (GFI) : « Notre stratégie de proximité porte ses fruits »
Airbnb veut capter les voyageurs d’affaires
110 projets innovants se partagent 20 millions d’euros