En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Rétrospective 2012] Open data : après la libération des données, place à la réutilisation

Les initiatives open data du gouvernement et des collectivités sont à saluer. Reste maintenant à inciter les startups, les entreprises et les citoyens à exploiter et à réutiliser au maximum les données publiques libérées.

laisser un avis
- Janvier : la mission Etalab (qui promeut l’open data à l’échelle interministérielle) lance le concours Dataconnexions. Objectif : récompenser les meilleures startups exploitant ses données en les faisant bénéficier du soutien d’une vingtaine d’acteurs économiques (investisseurs, SSII, éditeurs…)
- Mars : Gilles Babinet, alors président du Conseil national du numérique, prône une libération totale des données publiques. Trop de jeux restent encore « prisonniers » pour que les citoyens puissent véritablement se les approprier.
- Avril : un ouvrage décortique les retombées économiques de l’open data. Les bénéfices ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans de nombreux gains indirects.
- Mai : la semaine européenne de l’open data à Nantes dresse un premier bilan des projets déjà entamés en France : le chemin parcouru est encourant ! Même si les questions de mutualisation des plateformes open data entre collectivités sont loin d’être résolues.
Résultat du concours Dataconnexions : des startups spécialisées dans l’immobilier, la santé ou l’économie raflent la mise.
- Octobre : l’open data est au cœur de l’open world forum 2012. Le salon open source fait la part belle à la libération des données mais cette fois par les entreprises. Et ce dans une optique de décloisonnent des SI et de collaboration ouverte.
- Novembre : une conférence organisée fin novembre par l’association Décider Ensemble (qui a publié un rapport sur l’état de l’open data en France), met en évidence combien il est complexe d’impliquer et de faire participer le citoyen autour de la libération des données publiques.
- Décembre : Avec la création du SGMAP tous les volets de l’open data (standards, stratégie, technologie) sont désormais placés sous une même administration. La mission Etalab, sera dirigée par Henry Verdier, qui succède à Séverin Naudet. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Fiscalité : la taxe de séjour sera instaurée pour les sites type Airbnb
Lenovo, EMC, Publicis, Yelp... Les rachats IT de la semaine
Mathieu Weill (Afnic) : «Nous restons préoccupés par les dysfonctionnements de l'Icann»
Le Coq Sportif, Accor, Steria, Groupe 3SI... Les contrats IT de la semaine
Quand le numérique transforme le métier d’agent immobilier
Altice se bat contre Apax, Vodaphone et Telefonica pour racheter Portugal Telecom
Les smartphones font chuter les résultats de Sony
Accor investit 225 millions d’euros dans le numérique sur cinq ans
Xiaomi devient le 3e vendeur mondial de smartphones
Orange dépose plainte contre SFR et demande 135 millions d’euros
Les ventes mondiales de smartphones augmentent de 25% au 3e trimestre
Open Compute : la French Tech peut devenir le leader des datacenters européens
Nintendo améliore ses résultats grâce aux performances de la WII U
Au Japon, des robots Pepper vendront les machines à café Nestlé
Samsung semi-conducteurs veut supprimer 90 postes à Sophia Antipolis
STMicro renoue avec les bénéfices mais craint pour son activité
Publicité : Publicis rachète la plateforme d’achat programmatique Run
La Lloyds met l’accent sur le numérique et supprime 9000 postes
L’Hadopi réagit vivement aux attaques et à la baisse de sa subvention
Apple, Google et Samsung, tiercé de tête des entreprises innovantes