En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Rétrospective 2012] Open data : après la libération des données, place à la réutilisation

Les initiatives open data du gouvernement et des collectivités sont à saluer. Reste maintenant à inciter les startups, les entreprises et les citoyens à exploiter et à réutiliser au maximum les données publiques libérées.

laisser un avis
- Janvier : la mission Etalab (qui promeut l’open data à l’échelle interministérielle) lance le concours Dataconnexions. Objectif : récompenser les meilleures startups exploitant ses données en les faisant bénéficier du soutien d’une vingtaine d’acteurs économiques (investisseurs, SSII, éditeurs…)
- Mars : Gilles Babinet, alors président du Conseil national du numérique, prône une libération totale des données publiques. Trop de jeux restent encore « prisonniers » pour que les citoyens puissent véritablement se les approprier.
- Avril : un ouvrage décortique les retombées économiques de l’open data. Les bénéfices ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans de nombreux gains indirects.
- Mai : la semaine européenne de l’open data à Nantes dresse un premier bilan des projets déjà entamés en France : le chemin parcouru est encourant ! Même si les questions de mutualisation des plateformes open data entre collectivités sont loin d’être résolues.
Résultat du concours Dataconnexions : des startups spécialisées dans l’immobilier, la santé ou l’économie raflent la mise.
- Octobre : l’open data est au cœur de l’open world forum 2012. Le salon open source fait la part belle à la libération des données mais cette fois par les entreprises. Et ce dans une optique de décloisonnent des SI et de collaboration ouverte.
- Novembre : une conférence organisée fin novembre par l’association Décider Ensemble (qui a publié un rapport sur l’état de l’open data en France), met en évidence combien il est complexe d’impliquer et de faire participer le citoyen autour de la libération des données publiques.
- Décembre : Avec la création du SGMAP tous les volets de l’open data (standards, stratégie, technologie) sont désormais placés sous une même administration. La mission Etalab, sera dirigée par Henry Verdier, qui succède à Séverin Naudet. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'Europe mobilise 750 millions d'euros sur le très haut débit en France
Atos, Xavier Niel, BT... Les rachats IT de la semaine
BlackBerry continue de réduire ses pertes trimestrielles
Imprimante 3D, un cadeau de Noël encore réservé aux geeks
Atos se renforce aux Etats-Unis avec l'activité informatique de Xerox
Les Français veulent imposer à leur banque un nouvel équilibre des forces
Le renseignement économique doit devenir une priorité des services secrets
Xavier Niel achète Orange Suisse à Apax pour 2,3 milliards d'euros
Paiement en ligne: Voyages-sncf adopte V.me by Visa, retenu par BPCE
Numericable s'active pour vendre l'activité mobile d'Outremer Telecom
UberXS : le plan B pour remplacer UberPop en 2015
Brandalley conteste la décision de l'Autorité de la concurrence sur vente-privée.com
Allianz place des détecteurs de fumée chez ses assurés
L'industriel chinois ZTE tisse ses liens avec l'opérateur e-téra
Comment la fusion SFR-Numericable affecte le plan très haut débit
Demain, votre collègue sera un robot
Uber ne renoncera pas à poursuivre le service UberPop après le 1er janvier
La révolution numérique pousse les assureurs à acheter des startups
Bruxelles valide la refonte du crédit d'impôt jeu vidéo
Téléphonie mobile: Orange négocie avec BT son retrait du Royaume-Uni