En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[Rétrospective 2012] Open data : après la libération des données, place à la réutilisation

Les initiatives open data du gouvernement et des collectivités sont à saluer. Reste maintenant à inciter les startups, les entreprises et les citoyens à exploiter et à réutiliser au maximum les données publiques libérées.

laisser un avis
- Janvier : la mission Etalab (qui promeut l’open data à l’échelle interministérielle) lance le concours Dataconnexions. Objectif : récompenser les meilleures startups exploitant ses données en les faisant bénéficier du soutien d’une vingtaine d’acteurs économiques (investisseurs, SSII, éditeurs…)
- Mars : Gilles Babinet, alors président du Conseil national du numérique, prône une libération totale des données publiques. Trop de jeux restent encore « prisonniers » pour que les citoyens puissent véritablement se les approprier.
- Avril : un ouvrage décortique les retombées économiques de l’open data. Les bénéfices ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans de nombreux gains indirects.
- Mai : la semaine européenne de l’open data à Nantes dresse un premier bilan des projets déjà entamés en France : le chemin parcouru est encourant ! Même si les questions de mutualisation des plateformes open data entre collectivités sont loin d’être résolues.
Résultat du concours Dataconnexions : des startups spécialisées dans l’immobilier, la santé ou l’économie raflent la mise.
- Octobre : l’open data est au cœur de l’open world forum 2012. Le salon open source fait la part belle à la libération des données mais cette fois par les entreprises. Et ce dans une optique de décloisonnent des SI et de collaboration ouverte.
- Novembre : une conférence organisée fin novembre par l’association Décider Ensemble (qui a publié un rapport sur l’état de l’open data en France), met en évidence combien il est complexe d’impliquer et de faire participer le citoyen autour de la libération des données publiques.
- Décembre : Avec la création du SGMAP tous les volets de l’open data (standards, stratégie, technologie) sont désormais placés sous une même administration. La mission Etalab, sera dirigée par Henry Verdier, qui succède à Séverin Naudet. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Alcatel-Lucent fournit à China Mobile son réseau 4G
Google investit dans les robots chirurgicaux
BlackBerry réduit ses pertes et.... son chiffre d'affaires
Le lucratif avenir des messageries de Facebook et Google
La start-up allemande Helping lève 43 millions d'euros
La SSII Talan s'adjoint les conseils d'Arnaud Montebourg
Avec Visa, quatre banques françaises osent une alternative à ApplePay
Les assureurs auto misent sur les objets connectés et les apps mobiles
Google débauche chez Morgan Stanley sa directrice financière
Boursorama acquiert Fiduceo dans la gestion des finances personnelles
Rakuten poursuit ses emplettes pour doper son offre de livre numérique
Chronodrive met un bouton connecté chez vous pour faire vos courses
La Fnac ouvre un nouveau concept de boutique high tech
François Enaud quitte le groupe Sopra Steria
La valorisation de Pinterest atteint des sommets
Une plateforme européenne fédère les projets de 31 "villes intelligentes"
L'école Polytechnique lance un Mooc sur la création de start-up
Facebook investit dans un moteur de recherche spécialisé
Comment Air France mise sur le numérique pour réduire ses coûts
Smartphones et phablettes étouffent le marché des tablettes