En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les revenus de Tim Cook, patron d’Apple, s’effondrent de 99 % !

Le « pauvre » patron d’Apple ne va toucher que 4.17 millions d’euros en 2012. Une chute spectaculaire de ses revenus de près de 99 % par rapport à 2011 qui ne risque pas de laisser Tim Cook sur la paille.

laisser un avis
agrandir la photo
En remplaçant le charismatique Steve Jobs à la tête d’Apple en 2011, Tim Cook devenait le patron le mieux payé des Etats-Unis. Son salaire ? Pas loin de 290 millions d’euros ! Prendre les commandes de la plus grosse valeur de Wall Street, cela a quelques avantages.
Mais dans un document remis aux autorités boursières américaines, Apple a confirmé le 27 décembre dernier que le salaire de Tim Cook ne dépassera pas 4.17 millions d’euros en 2012. Ce qui correspond à 1,36 million de rémunérations fixes et de 2,8 millions d’euros de variable.
Alors pour quoi une telle chute entre 2011 et cette année ? Tout simplement à cause d’une prime exceptionnelle de nomination de 376 millions de dollars (284 millions d’euros) attribuée en 2011. Le tout sous forme d’une enveloppe contenant un million de titres de la société.
En plus de cette chute de salaire titanesque, le « malheureux » Tim Cook ne pourra pas toucher à ses stocks options avant 10 ans ! Alors attention aux aléas de la bourse. Le titre Apple vient de perdre près de 26 % depuis son record historique de septembre. Mais le patron de la firme de Cupertino peut rester confiant, l’action gagne encore plus de 25 % depuis le début de l’année.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Numericable s'active pour vendre l'activité mobile d'Outremer Telecom
Brandalley conteste la décision de l'Autorité de la concurrence sur vente-privée.com
Allianz place des détecteurs de fumée chez ses assurés
L'industriel chinois ZTE tisse ses liens avec l'opérateur e-téra
Comment la fusion SFR-Numericable affecte le plan très haut débit
Demain, votre collègue sera un robot
Uber ne renoncera pas à poursuivre le service UberPop après le 1er janvier
La révolution numérique pousse les assureurs à acheter des startups
Bruxelles valide la refonte du crédit d'impôt jeu vidéo
Téléphonie mobile: Orange négocie avec BT son retrait du Royaume-Uni
Djump, Heetch, Miinute, Lyft… Ces services de covoiturage qui ressemblent à UberPop
Réservation: Booking.com renonce en partie à imposer ses tarifs aux hôtels
Adobe, Altice, Axel Springer... Les rachats IT de la semaine
Heineken, Hilti, Solvay, La Provence,... Les contrats IT de la semaine
Le chinois Baidu investirait jusqu'à 600 millions de dollars dans Uber
Comment Renaud Laplanche et Lending Club ont séduit Wall Street
Cédric Hutchings (Withings) : « la santé est à l'aube de révolutions indispensables »
Adobe acquiert la banque d'images Fotolia
Lending Club fait une entrée tonitruante à Wall Street
Leweb'14 : trois start-up primées