En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les revenus de Tim Cook, patron d’Apple, s’effondrent de 99 % !

Le « pauvre » patron d’Apple ne va toucher que 4.17 millions d’euros en 2012. Une chute spectaculaire de ses revenus de près de 99 % par rapport à 2011 qui ne risque pas de laisser Tim Cook sur la paille.

laisser un avis
agrandir la photo
En remplaçant le charismatique Steve Jobs à la tête d’Apple en 2011, Tim Cook devenait le patron le mieux payé des Etats-Unis. Son salaire ? Pas loin de 290 millions d’euros ! Prendre les commandes de la plus grosse valeur de Wall Street, cela a quelques avantages.
Mais dans un document remis aux autorités boursières américaines, Apple a confirmé le 27 décembre dernier que le salaire de Tim Cook ne dépassera pas 4.17 millions d’euros en 2012. Ce qui correspond à 1,36 million de rémunérations fixes et de 2,8 millions d’euros de variable.
Alors pour quoi une telle chute entre 2011 et cette année ? Tout simplement à cause d’une prime exceptionnelle de nomination de 376 millions de dollars (284 millions d’euros) attribuée en 2011. Le tout sous forme d’une enveloppe contenant un million de titres de la société.
En plus de cette chute de salaire titanesque, le « malheureux » Tim Cook ne pourra pas toucher à ses stocks options avant 10 ans ! Alors attention aux aléas de la bourse. Le titre Apple vient de perdre près de 26 % depuis son record historique de septembre. Mais le patron de la firme de Cupertino peut rester confiant, l’action gagne encore plus de 25 % depuis le début de l’année.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Uber recrute un proche conseiller de Barack Obama
Steve Ballmer quitte finalement le board de Microsoft
Avant la sortie de l'iPhone 6, l’action d’Apple au plus haut
Vidéos: le top 10 des stars de la high-tech qui se mouillent pour la bonne cause
Google veut supprimer les limites d'âge pour accéder à ses services
Samsung rachète SmartThings pour se renforcer dans la domotique
Le nouveau Premier ministre indien fait le pari du numérique
Des investisseurs chinois veulent racheter OmniVision
IBM, Yahoo !, Orange, Alten… Les rachats IT de la semaine
Google s’introduit dans les salles de classe
Yahoo se renforce dans la recherche locale avec la startup Zofari
Obama se dote d’une task force digitale
L’informatique de l’Etat reprise en main par le Premier ministre
Le conflit entre Amazon et Hachette prend une nouvelle dimension
Référencement : Google va donner la priorité aux sites sécurisés
Facebook rachète une start-up spécialisée dans la sécurité
Sécurité : le français Gemalto rachète l'américain SafeNet
Google et le libraire Barnes & Noble s’associent pour concurrencer Amazon
Google s'offre une start-up spécialisée dans la création de films marketing
T-Mobile US : Deutsche Telekom ne trouve pas l'offre d'Iliad satisfaisante