En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Ne m’appelez plus jamais France Télécom

Selon Le Monde, l’opérateur historique s’apprêterait à abandonner la marque France Télécom pour virer totalement à l’Orange.

laisser un avis
Alors qu’une nouvelle année démarre, France Télécom pourrait la terminer sous un autre nom. Déjà largement utilisée, surtout à l’international, la marque Orange pourrait définitivement prendre le pas sur l'appelation historique. « Techniquement parlant, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton. » C’est ce que relate la direction du groupe dans Le Monde daté du 4 janvier.
L’opérateur n’attend plus que le vote, par son conseil d’administration, d'une résolution dans ce sens lors de la prochaine assemblée générale, prévue le 28 mai prochain. Ce qui suppose le feu vert préalable de l’Etat, qui détient encore près de 27 % du capital de France Télécom.
Déjà, il y a quelques années, Didier Lombard, le PDG de l’époque, avait tenté ce « rebranding ». Selon le quotidien, la série de suicides, qui avait endeuillé le groupe et avait créé un climat social particulièrement lourd, l’en avait dissuadé.
Plus récemment, son successeur, Stéphane Richard, avait initié début 2012, la même approche. Cette fois, c’est la période électorale qui n’aurait pas été propice à des frictions avec les syndicats maison.
De fait, l’attachement du personnel à la marque France Télécom est profond. Elle véhicule un certain nombre de valeurs, notamment celles de service public. La fin de la marque pourrait, de façon symbolique, parachever la privatisation de l’opérateur.

L’essentiel des fonctionnaires partis en 2020

agrandir la photo
C’est le 1er janvier 1988 que la Direction générale des télécommunications était devenue France Télécom afin de se mettre en conformité avec une directive européenne libéralisant le marché des télécoms.
Le Monde note, au passage, que d’ici à 2020, l’essentiel des fonctionnaires aura quitté la filiale française. Ils représentent aujourd’hui 60 % des quelque 100 000 salariés mais « leur part va fondre de plus en plus vite », avec le départ à la retraite des fonctionnaires recrutés massivement au milieu des années 70, lors du déploiement de la téléphonie fixe.
A l’externe, le passage à l’Orange présenterait, en revanche, un certain nombre d’atouts. Sur le plan international, notamment, la marque ne serait plus associée à un seul pays qui plus est en crise.
Dans l’Hexagone, la communication autour d’Orange pourrait donner un coup de jeune à l’ex-monopole, bousculé par Free. On notera d’ores et déjà que le nom de domaine www.francetelecom.fr renvoie vers les boutiques Orange.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Directeur général du Trésor, Ramon Fernandez devrait rejoindre Orange
Frank Cadoret, DG exécutif de SFR, invité de 01netTV ce soir à 18 h 00 (vidéo)
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Orange accueille mille jeunes en alternance pour déployer la fibre et la 4G
Grand Talk : en direct du MWC de Barcelone
Moocs: Orange vise les entreprises avec sa plate-forme de cours en ligne
Mobile: Orange va tester la 4G à 300 MBits/s sur de nouvelles fréquences
Orange lance le paiement mobile avec Visa, à Caen et Strasbourg
Orange met l’accent sur l’e-learning pour former ses salariés
Stéphane Richard : « Orange a subi une intrusion massive aux conséquences limitées »
JTech 171 : le Bloc d’Orange, la tablette 4K de Panasonic, la Box Wiser et une voiture volante
Orange est à "Bloc" avec son projecteur connecté
Piratage Orange: la DCRI saisie de l'enquête (MAJ)
Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?
Mobile: Orange renouvelle son contrat avec TDF pour héberger ses antennes
Vivek Badrinath quitte Orange pour diriger la stratégie numérique d'Accor
La mise en examen de l'ex-PDG de France Télécom validée par la justice
Opérateur : Orange enterre définitivement France Télécom
Le sort de Stéphane Richard à la tête d'Orange se décidera le 17 juin