En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La justice oblige Pierre Fabre à vendre en ligne ses cosmétiques

Le groupe Pierre Fabre, qui refusait de vendre ses cosmétiques sur Internet, va en autoriser la vente en ligne, à la suite d'une décision de justice.

laisser un avis
agrandir la photo
Le groupe Pierre Fabre, qui refusait jusqu'ici de commercialiser ses produits cosmétiques sur Internet, va en autoriser la vente en ligne suite à une décision de la Cour d'appel de Paris, qui met fin à une procédure engagée en 2008
L'industriel exigeait de ses distributeurs que les ventes de ses cosmétiques (marques Avène, Klorane, Galénic et Ducray) soient effectuées uniquement en magasin avec un pharmacien diplômé, ce qui interdisait de fait leur vente en ligne.
Epinglé en 2008 par l'Autorité de la concurrence, Pierre Fabre Dermo-Cosmétique avait introduit un recours devant la cour d'appel de Paris, qui s'était tournée vers la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE).
Cette dernière a jugé en 2011 que l'interdiction faite par Pierre Fabre de vendre ses produits sur Internet constituait une « restriction de concurrence », à moins d'être objectivement justifiée.
La cour d'appel de Paris a suivi la décision de la CJUE et a rejeté le recours de Pierre Fabre qui a dû obtempérer.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Watsize trouve des vêtements à votre taille
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Ingenico se prépare à racheter GlobalCollect pour 820 millions d'euros
Apprenez à cerner ces cinq profils de cyberconsommateurs
L’e-commerce emploiera près de 100 000 personnes en France d’ici la fin de l’année
E-commerce : les ventes ont progressé de 11% au 1er trimestre
Affaire Leboncoin : de la liberté d’insérer un lien hypertexte
Voyages-SNCF vend un billet de train sur mobile toutes les 3 secondes
Casino veut coter ses activités e-commerce au Nasdaq
Amazon aurait pris une participation de 25 % dans Colis Privé
iBeacon : Attention de ne pas laisser le loup entrer dans la bergerie !
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
Hiroshi Mikitani (Rakuten) : « Viber va devenir une porte d’entrée de l’e-commerce »
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Carte bancaire et paiement en ligne : les nouvelles recommandations de la Cnil
Malgré la crise, 72% des e-commerçants se disent optimistes pour 2014
Commerce en ligne : ce que change la loi sur la consommation
Gemmyo.com fait le pari des bijoux pour hommes
E-commerce : ce que va changer la loi consommation
Les bonnes pratiques de la vente de médicaments en ligne