En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[TechDays J-5] Comment créer un lien numérique direct avec ses clients

Offrir un véritable espace de discussion pour ses clients grâce aux réseaux sociaux fait désormais partie de l’offre Microsoft, mais l’analyse de leur contenu reste limitée.

laisser un avis
Améliorer les relations avec les clients en leur offrant les moyens de mieux communiquer demande un logiciel très ouvert. Telle est la raison du rachat par Microsoft de l’outil de réseau social Yammer pour 1,2 milliard de dollars en juin dernier.
L’éditeur de Redmond a ainsi les moyens d’intégrer un volet social dans toute son offre logicielle. Ce sera l’un des sujets phare des Techdays 2013, et l’un des axes de réflexion pour beaucoup de DSI qui n’ont pas encore d’outils de RSE (réseau social d’entreprise).
Selon Gilles Cornillère (photo), PDG de Gimin Conseil, agence de conseil en stratégie IT, « l’ouverture d’un tel réseau destiné aux clients doit être le fruit d’un travail d’analyse de l’organisation et des processus en amont ».
Ce qui sous-entend de définir préalablement des circuits internes de diffusion de la connaissance (documentations, identification des experts…) en vue de l’alimentation du RSE. Et de mettre en place un système de contrôle des opérations.
Enfin, de la même manière qu’un intranet ne peut directement converser avec l’extranet, le réseau social externe doit être différent du réseau interne. Jusque-là, Microsoft proposait des extensions à Sharepoint (les web parts) afin d’exploiter les réseaux sociaux Bluekiwi et Yammer. L’objectif étant que les entreprises échangent mieux avec leurs clients sur des sujets précis.
Aujourd’hui, pour renforcer la dimension conversationnelle dans les réseaux sociaux, l’éditeur s’est donc offert Yammer, plus facile à intégrer aux applications en ligne.
D’après Na-Young Kwon, chef de produit Sharepoint, l’intérêt de ce RSE est d’être « un produit conçu directement pour le cloud. Il est hors de question pour nous de concurrencer Facebook avec une offre grand public. » Ses évolutions prévisibles passeront par des extensions spécifiques, comme les connecteurs qui existent déjà pour l’ERP de SAP.

Soigner l’e-réputation de l’entreprise

A l’occasion des Techdays, Microsoft dévoilera les versions mobiles de Sharepoint et Yammer sous forme d’apps. Ces applications destinées aux utilisateurs nomades permettront de commenter les informations issues des deux plates-formes avec des « likers », d’utiliser des hashtags pour qualifier des contenus mais aussi de publier des photos, entre autres.
Ainsi, Microsoft cherche à améliorer son offre de communication sociale. Mais il lui manque des outils comparables à ceux du portail Facebook afin d’analyser les impressions des clients et de fournir les moyens de mesurer l’e-réputation de l’entreprise.
Pour aller plus loin dans l’analyse sémantique des contenus non structurés des médias sociaux, Microsoft planche actuellement sur un service cloud dont le nom de code est Social Analytics, et qui serait lié à SQL Server. D’après les premières informations, il sera à même d’analyser les tweets et les contenus de messagerie.
Mais l’expérience client 2.0 ne se limite à l’exploitation des données sociales. Elle porte aussi sur les usages innovants diffusés sur les mobiles. L’exemple de McDonald’s donne une idée de ce qui nous attend.
> Retrouvez notre dossier spécial Techdays 2013

[Cas utilisateur] McDo tisse de nouveaux liens avec ses clients via leur téléphone mobile

agrandir la photo

McDonald’s teste une application mobile d’un nouveau type. Baptisée GoMcDo, et disponible sous Windows Mobile, celle-ci permet d’acheter les hamburgers par internet à partir d’un smartphone. Le but étant d’éviter l’attente aux caisses. Dès que le client aura payé sur le site, il recevra un code de confirmation à valider sur la borne de check-in du magasin. Et retirera son menu personnalisé à un comptoir réservé à ce service.

En créant un groupe de client privilégié, la chaîne de restauration américaine vise à aller au-delà des seules statistiques tirées de l’étude des tickets de caisse. Elle espère instaurer ainsi une relation plus personnalisée avec ses clients, fondée sur l’analyse de leurs habitudes de consommation. Avec, à la clé, une fidélisation renforcée.

Cet article a été publié dans 01 Business & Technologies du 7 février

agrandir la photo

 

 

 

Feuilletez un numéro du journal sur le kiosque 01

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Un an après, Microsoft se félicite d’avoir racheté Yammer
Satya Nadella a touché 84,3 millions de dollars cette année
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Windows 10 : quoi de neuf ? (vidéo)
Cegid diffuse Office 365 auprès de ses clients PME
Microsoft : pas de plan social en France
Orange met la main sur le réseau social interne CoffeePoke
Les banques doivent dépasser la seule présence institutionnelle sur les réseaux sociaux
Exclu : la tablette Microsoft Surface Pro 3 est arrivée au labo 01net (vidéo)
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Licenciements de Microsoft, coup dur pour la Finlande
Microsoft supprime 18 000 emplois dans le monde
Que cache la restructuration massive de Microsoft ? (vidéo du jour, #01Live)
Microsoft supprimerait plus de 6000 emplois (MàJ)
Réseaux sociaux : remettre de l'humain dans la relation client
L’essentiel du Patch Tuesday de juillet 2014
Les nouveautés Xbox One, PS4 et WII U présentées à l'IDEF (vidéo du jour)
Oracle rachète un spécialiste du partage d’écran
E3 2014 : best of des nouveautés (vidéo du jour)