En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

[TechDays] System Center allège le fardeau administratif du GIP-MDS

laisser un avis
Créé en 2000, le Groupement d'intérêt public - Modernisation des déclarations sociales (GIP-MDS) vise, comme son nom l’indique, à faciliter la dématérialisation des opérations administratives des entreprises. Son service informatique est l’un des premiers utilisateurs des outils d’administration System Center 2012 de Microsoft. Un moyen de simplifier les tâches administratives… de ses propres serveurs.
La SSII Osiatis, le GIP-MDS et Microsoft ont profité des TechDays pour montrer l’un des premiers déploiements en France de System Center 2012. Emmanuel Dekoninck (photo), responsable informatique du SI métier du GIP-MDS, a répondu à nos questions.
01 : Dans quel contexte exploitez-vous les outils System Center ?
Emmanuel Dekoninck : Le GIP-MDS a une quinzaine de serveurs pour près de 130 utilisateurs en interne, avec un nombre important d’applications métier en partie reliées au site Web qui supporte des millions de requêtes (lire encadré). Notre parc datait de 2006 et il nous a fallu consolider nos applications critiques pour répondre aux objectifs de la direction.
01 : En quoi consistaient ces objectifs de la direction ?
ED : A partir de 2009, elle nous a demandé de suivre les processus de modélisation Itil afin de répondre à des critères de disponibilité et de sécurité industrielles, la charge du service ne cessant de croître. Nous nous sommes renforcés dans ce sens avec notre partenaire Osiatis, et nous avons normalisé nos applications sous Windows.
01 : Comment avez-vous procédé ?
ED : Nous avons revu notre sécurité en commençant par remplacer notre « reverse proxy » et en installant nos serveurs dans le cadre d’un cloud privé sous Windows Server 2008 R2. Nous avons, par exemple, remplacé Nagios, notre logiciel open source de surveillance des systèmes et réseaux, par Operation Manager. Nous avons rajouté successivement des outils comme Virtual Machine Manager puis Configuration Manager.
01 : Avez-vous pensé remplacer vos postes par des solutions légères d’administration de poste VDI et faire héberger vos serveurs chez Osiatis ?
ED : Dans le cadre du contrat actuel, nous préférons avoir deux personnes d’Osiatis en régie chez nous. Lorsque nous avons commencé notre refonte avec System Center, l’administration des PC se faisait de manière classique.
01 : Pour quels bénéfices ?
ED : Nous avons un meilleur suivi des demandes des utilisateurs dans le cadre du helpdesk avec des outils de « ticketing ». Nous maîtrisons mieux la maintenance des applications (TMA), la gestion des licences et le volet sécurité (Plan de reprise d’activité). Mais c’est une évolution lente, qui nécessite des formations en interne.
> Retrouvez notre dossier spécial TechDays 2013

Rien à télédéclarer ?

agrandir la photo

Si vous ne connaissez par le GIP-MDS, il vous faudra tôt ou tard utiliser on service en ligne net-entreprises.fr. En effet, la DSN, la Déclaration sociale nominative, obligeant toutes les entreprises à se « télédéclarer » sera une obligation en 2016, mais pour prétendre au pacte de compétitivité préconisé par le gouvernement, il faut déjà s’y raccorder.

Financé par l′ensemble des organismes de protection sociale, le GIP-MDS permet déjà à 2,8 millions d’entreprises de dématérialiser leurs déclarations sociales règlementaires. Si la partie interne fonctionne avec l’aide d’Osiatis, net-entreprises.fr est, lui, hébergé et exploité par Bull. Il subit des pics dépassant les 200 000 connexions quotidiennes. Bull étant en concurrence avec Osatis sur bien des projets futurs, autant dire que la bataille de la « communication publique » autour de la dématérialisation des procédures administratives ne se limite pas à la sphère politique où gauche et droite s’attribuent la paternité des réformes.

envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
E3 2015 : Jeux console ou PC, les meilleurs « trailers » et vidéos de gameplay
E3 2015 : 8 questions pour comprendre la rétrocompatibilité entre Xbox 360 et Xbox One
Elite Controller : on a pris en main la nouvelle manette « pro gamer » de Microsoft
E3 2015 : entre Sony et Microsoft, qui en offrira le plus aux gamers ?
Microsoft dévoile la Xbox One 1 To et une nouvelle manette
Windows Media Center : 3 alternatives gratuites
JTech 232 : Windows 10, Intel, Medpi 2015, Google (vidéo)
Test : la tablette Surface 3 peut-elle remplacer un PC portable ? (vidéo)
Test de deux nouveaux Lumia : le 640 et le 640 XL (vidéo)
Microsoft : Windows 10 sera sur la plupart des PC de la rentrée (vidéo)
3 raisons d'acheter Surface 3... ou pas (vidéo)
Microsoft Build 2015 : le debrief des annonces (vidéo)
JTech 227 : Google Fi, Surface 3, Xperia Z4, smartphones autonomes, Star Wars Celebration, PC Thomson (vidéo)
Microsoft : "la Surface 3 est d'abord une tablette" (vidéo)
Coup d'oeil sur la tablette Surface 3 de Microsoft en avant-première (vidéo)
JTech 225 : Apple Watch, Surface 3, lumia 640 et 640 XL, Garmin Fénix 3, Zenfone 2 (vidéo)
Présentation des nouveaux Lumia 640 et 640 XL (vidéo)
Halte aux gaspillages
Réussir son projet de dématérialisation des factures
Jouve dématérialise les amendes du métro