En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Paie des armées : les bugs pourraient perdurer plus de deux ans

laisser un avis
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, n’est pas au bout de ses peines avec Louvois. Les dysfonctionnements de ce logiciel de paie de l’armée de terre entraînent, depuis maintenant seize mois, des retards de versement des soldes, mettant en situation difficile des familles de militaires.
Et la situation devrait se poursuivre, à en croire Le Canard enchaîné qui s’est procuré l’audit interne demandé par le président de la République. On y lit : « Les difficultés constatées actuellement pourraient perdurer plus de deux ans, sans que l’on ait la certitude de les résoudre à ce terme. » Rassurant.
Les erreurs sur les feuilles de paie concerneraient près de 1% de la masse salariale du ministère. En attendant, ce dernier a mis en place un numéro vert et un fonds d’urgence de 30 millions pour venir en aide aux familles concernées.
Pour pallier les défaillances de Louvois, le contrôleur général des armées préconiserait, toujours selon Le Canard enchaîné, un retour provisoire à l’ancien calculateur. Sachant qu’il faudrait entre dix et quatorze mois pour le réactiver.
Le journal satirique a interrogé des experts informatiques, qui reconnaissent que le paiement des soldes est un véritable cauchemar entre les primes diverses et quelque 250 indemnités. « Aucun logiciel n’est parvenu, jusqu’à présent, à établir des fiches de paie aussi compliquées. » Cela devrait consoler Steria, maître d’œuvre du projet, après que Sopra a connu un premier échec.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
François Enaud (Steria) : « Arrêtons l’amalgame entre Steria et les dysfonctionnements de Louvois »
Après deux ans de bugs, l'armée abandonne son système de paie Louvois
Paie des armées : les bugs pourraient perdurer plus de deux ans
Steria et Capgemini remportent deux contrats en Norvège
Fusion Sopra - Steria : l'OPE ouverte jusqu'au 30 juillet
Steria renouvelle un contrat avec l'autorité norvégienne de l'agriculture
Steria remporte deux contrats avec la police indienne
Sopra entrera au capital de CS Communication et Systèmes
Le super logiciel de paie des fonctionnaires aura coûté 234 millions d’euros
Avant de fusionner avec Steria, Sopra affiche une activité soutenue
Rebond de l’activité de Steria grâce au secteur public anglais
Pourquoi l'offre d’Atos sur Steria a peu de chances d’aboutir
Steria et Sopra, une fusion qui fait sens
Steria et Sopra pourraient fusionner
Steria, optimiste pour 2014
Steria n’est pas impactée par l’arrêt du logiciel de paie des fonctionnaires
Bercy abandonne le super logiciel de paie des fonctionnaires
Les résultats de Steria plombés par la suspension de l'écotaxe
Steria remporte un contrat de cinq ans au Royaume-Uni
Steria France travaille sur sa rentabilité