En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Télédéclaration : l'Ordre des experts-comptables sanctionné

L'Ordre des experts-comptables et l'association qu'il a créée devront payer une amende de 1,2 million d'euros pour avoir tenté d'évincer les sites de télédéclaration rivaux de leur portail.

laisser un avis
agrandir la photo
L'Ordre des experts-comptables, peu enclin d'ordinaire à se jouer des règlements, a fauté. L'Autorité de la concurrence l'a condamné ainsi que l'association ECMA qu'il a créée pour commercialiser son portail web « jedeclare.com », à respectivement 77 200 euros et 1,17 millions d'euros, soit près de 1,2 million d'euros d'amende au total.
Au-delà d'un certain seuil de chiffre d'affaires, les entreprises ont en effet  l'obligation, qu'elles délèguent à leur expert-comptable, de télédéclarer à l'administration fiscale certains impôts, dont la TVA et l'impôt sur les sociétés.
Il a été reproché à l'Ordre et l'ECMA d'avoir voulu évincer du marché les portails concurrents de télédéclaration en exécutant une stratégie à double détente.
Ils faisaient signer une charte aux éditeurs de logiciels comptables lesquels s'engageaient à recommander exclusivement à leurs clients experts-comptables, le portail « jedeclare.com » au détriment des portails concurrents.
Plus subtil, les éditeurs s'engageaient également à intégrer techniquement dans leurs logiciels, les interfaces du portail « jedeclare.com » avec le plus d'automatismes possibles « pour faire transiter via jedeclare.com tous les flux déclaratifs ».

Ni l'Ordre ni son association n'ont contesté les faits

agrandir la photo
Le deuxième étage de la stratégie d'éviction visait les organismes de gestion agréées. Ceux-ci signaient aussi une charge les engageant à promouvoir le portail de l'Ordre. En contrepartie ils bénéficiaient de conditions tarifaires plus favorables que celles octroyées aux OGA non signataires, sans justification objective.
Cette stratégie d'éviction a été jugée suffisamment explicite par l'Autorité. Le préambule des contrats passés par l'Ordre avec les éditeurs de logiciels précisait ainsi que le contrat avait pour but, notamment, « d'éviter l'émergence d'une multiplicité d'autres offres, qui entraînerait une confusion dans l'esprit des professionnels comptables ».
Ni l'Ordre des experts-comptables ni l'association n'ont contesté les faits qui leur étaient reprochés. Pour ce motif et en raison de leurs engagements, ils ont même vu leur sanction respective réduite de 22 %.
Ils se sont aussi engagés « à mettre fin aux exclusivités de promotion et d'utilisation qui les lient aux éditeurs de logiciels comptables ». L'Ordre n'accordera plus aucune subvention, de quelque nature que ce soit, à l'ECMA pour son activité liée au portail « jedeclare.com ».
Le gendarme de la concurrence avait été saisi par la Fédération nationale des associations de gestion agréées.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Impôt : la télédéclaration pourrait devenir obligatoire... pour certains
Un projet de loi prévoit un droit de saisir par email l'administration
Déclarer en ligne un décès : l'Administration le permet aussi
Le Conseil d’Etat se prépare aux téléprocédures
La télédéclaration des revenus a séduit 37% des foyers fiscaux français en 2013
Télédéclarer coûte 900 euros en logiciels aux entreprises
Impôt: la télédéclaration des revenus ouvre demain, 19 avril
Les sociétés sans internet pénalisées par le Code des impôts
Télédéclaration : l'Ordre des experts-comptables mis à l'amende
Police : la préplainte en ligne sera généralisée en mars 2013
Impôts : la télédéclaration 2011 a cartonné
Plus de 10 millions de personnes ont télédéclaré leurs revenus
Près de 9,7 millions de télédéclarations de revenus en 2009
Impôts en ligne : une procédure simplifiée
Systran traduit désormais 130 paires de langue
Votre montre connectée devient votre billet de train
Société Générale propose à ses clients de tester ses futurs services
Avec Verse, IBM veut (aussi) réinventer l’e-mail
Un portail de facturation unique pour les achats publics en 2017