En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un éditeur américain s’inspire des films d’espionnage pour sécuriser les SI

laisser un avis
Lieberman Software vient d’appliquer à sa solution de gestion des identités (Entreprise Random Password Manager) « la règle des deux hommes ». Initié par l’armée de l’Air américaine, ce principe de sécurité requiert l’action de deux personnes physiques pour déverrouiller un système très sensible. Comme dans un bon film d’espionnage, ils doivent, par exemple, tourner deux clés différentes en même temps.
Concrètement, pour accéder à un compte utilisateur ou un dossier très sécurisé, il faut, avec la solution de l’éditeur américain, entrer un mot de passe « en main double », puisque celui-ci est divisé en deux parties, et distribué à deux personnes différentes. Ce système empêche ainsi qu’un administrateur, un collaborateur ou un hackeur isolé puisse activer une cession, même s’il dispose du mot de passe.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
La protection des contenus 2.0 est arrivée
Le monde connecté de demain doit-il être centré sur la personne ou sur les objets ?
Des Anonymous, partis à l’assaut d’une banque, hackent le mauvais site…
La guerre de l’authentification est déclarée
La Snecma aurait été la cible d’une attaque du type point d’eau
Cybersécurité : il n’y a pas que la LPM dans la vie…
Valve ne vous espionne pas, il cherche à évincer les tricheurs
Kickstarter hacké, les données des utilisateurs ont été compromises
Google achète SlickLogin, une start-up qui sécurise les accès au Net par le son
Stéphane Richard : « Orange a subi une intrusion massive aux conséquences limitées »
Deux entreprises françaises sur trois ont recours à des logiciels de gestion des identités