En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les syndicats de But refusent le paiement sur tablette en magasin

laisser un avis
Dans l’attente d’un accord avec les syndicats, But a dû retirer la fonction paiement de ses tablettes. Associées à des terminaux de paiement sans fil, ces tablettes permettaient, depuis 2010, aux vendeurs de mener l’intégralité d’un acte d’achat directement en magasin, depuis la consultation des stocks à la vente.
Les syndicats ont rappelé à la direction que le paiement ne fait pas partie des attributions des vendeurs à moins qu’elle ne soit accompagnée d’une contrepartie salariale. La CGT souligne, par ailleurs, le risque de trouble musculo-squelettiques (TMS) engendré par le port d’une tablette toute la journée. Le syndicat pointe aussi du doigt certains directeurs de magasins qui ont rendu les vendeurs responsables à titre personnel de leur matériel.
Enfin, il demande de remettre à plat le système de commissionnement des vendeurs, ceux-ci étant amenés à vendre potentiellement, grâce à leur tablette, l’ensemble des produits du magasin et pas seulement ceux de leur rayon.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
But passe à la synchronisation instantanée des datacenters
Apprendre à gérer ses mots de passe
La liste des mots de passe trop faciles à deviner
Un label pour identifier les offres de cybersécurité Made in France
Cybercriminalité: Cazeneuve veut «responsabiliser» les acteurs du Net
Les clients de Microsoft Outlook.com victimes d’une attaque en Chine
Un parlementaire dresse un bilan des conséquences de l'affaire Snowden
Google continue de révéler les failles de Microsoft Windows
Sopra Steria et le CEA s’associent sur le front de la cybersécurité
Comment réagir si votre site web fait partie des sites attaqués ?
La Cnil propose un label sur la gouvernance des données personnelles
Google récidive et révèle une faille zero-day dans Windows 8.1
Morgan Stanley : 350 000 clients victimes d'un vol de données
Google révèle une faille zero-day présente dans Microsoft Windows 8.1
1,9 million de données clients piratées sur Tf1.fr
Une fin d’année propice aux cyberattaques visant les SI industriels
Attaques du Xbox Live et du PSN : qui se cache derrière Lizard Squad ?
Piratage de Sony Pictures : et si la Corée du Nord n’était pas responsable ?
La Chine suspectée de complicité dans le piratage de Sony Pictures