En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les syndicats de But refusent le paiement sur tablette en magasin

laisser un avis
Dans l’attente d’un accord avec les syndicats, But a dû retirer la fonction paiement de ses tablettes. Associées à des terminaux de paiement sans fil, ces tablettes permettaient, depuis 2010, aux vendeurs de mener l’intégralité d’un acte d’achat directement en magasin, depuis la consultation des stocks à la vente.
Les syndicats ont rappelé à la direction que le paiement ne fait pas partie des attributions des vendeurs à moins qu’elle ne soit accompagnée d’une contrepartie salariale. La CGT souligne, par ailleurs, le risque de trouble musculo-squelettiques (TMS) engendré par le port d’une tablette toute la journée. Le syndicat pointe aussi du doigt certains directeurs de magasins qui ont rendu les vendeurs responsables à titre personnel de leur matériel.
Enfin, il demande de remettre à plat le système de commissionnement des vendeurs, ceux-ci étant amenés à vendre potentiellement, grâce à leur tablette, l’ensemble des produits du magasin et pas seulement ceux de leur rayon.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
But passe à la synchronisation instantanée des datacenters
Uber embauche une équipe pour mieux protéger les données de ses clients
Samsung s'allie à BlackBerry pour sécuriser les flottes de mobiles Galaxy
Bull et Gras Savoye assurent les entreprises contre les cyber-risques
Sécurité: les pratiques des salariés divergent des consignes édictées
[Vidéo 01 Replay] La sécurisation des données personnelles sur le web préoccupe les Français
[Vidéo 01 Replay] Sécurité numérique : Gemalto poursuit sa conquête du marché
Résultats T3 : Gemalto confirme ses objectifs pour l’année
Touch ID: une sécurisation bienvenue pour l'iPad en entreprise
L'attitude des salariés français induirait des risques sécuritaires
Etats-Unis : le groupe de discount Kmart victime d'une cyber-attaque
Sécurité : Symantec se scinde en deux
Les banques américaines victimes d'une vague de cyberattaques
Les pirates ont-ils désormais toujours un coup d'avance ?
Sébastien Faivre (Brainwave) : « Mettre une porte blindée ne suffit plus à protéger une entreprise »
Comment l’armée française se prépare à la cyberguerre
Les données personnelles de 76 millions de ménages compromises lors d'une cyber-attaque contre JP Morgan
Cybersécurité : l'avènement des objets connectés va poser d'énormes défis
Sécurité : face aux menaces, l’Anssi appelle à plus de collaboration entre les entreprises