En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les syndicats de But refusent le paiement sur tablette en magasin

laisser un avis
Dans l’attente d’un accord avec les syndicats, But a dû retirer la fonction paiement de ses tablettes. Associées à des terminaux de paiement sans fil, ces tablettes permettaient, depuis 2010, aux vendeurs de mener l’intégralité d’un acte d’achat directement en magasin, depuis la consultation des stocks à la vente.
Les syndicats ont rappelé à la direction que le paiement ne fait pas partie des attributions des vendeurs à moins qu’elle ne soit accompagnée d’une contrepartie salariale. La CGT souligne, par ailleurs, le risque de trouble musculo-squelettiques (TMS) engendré par le port d’une tablette toute la journée. Le syndicat pointe aussi du doigt certains directeurs de magasins qui ont rendu les vendeurs responsables à titre personnel de leur matériel.
Enfin, il demande de remettre à plat le système de commissionnement des vendeurs, ceux-ci étant amenés à vendre potentiellement, grâce à leur tablette, l’ensemble des produits du magasin et pas seulement ceux de leur rayon.
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
VIDEO - Coup d'oeil sur les nouvelles tablettes Samsung Tab S2
But passe à la synchronisation instantanée des datacenters
Les promesses séduisantes des assurances contre les cyber-risques
La chaîne TV5Monde victime d'une cyberattaque sans précédent
L'Assurance maladie soigne son arsenal informatique anti-fraude
La CNIL valide le déchiffrement par l'employeur des flux SSL
Cybersécurité : 218 opérateurs "d'importance vitale" sous pression
L'Anssi aide les PME à protéger leur informatique contre le piratage
Projet de loi sur le renseignement : les 5 points qui inquiètent
Des pirates se sont emparés d'un milliard d'adresses e-mail
Les objets connectés créent un nouveau risque de fuite de données
Apple Pay à l'origine d'une fraude massive aux Etats-Unis
Cartes SIM : Gemalto minimise le piratage supposé de la NSA
Le directeur de la NSA veut accéder aux communications chiffrées
Renforcer la sécurité informatique, priorité absolue des DSI
Comment la NSA déchiffre les communications via téléphone mobile
Des cartes SIM piratées par la NSA et son homologue britannique
Obama veut mobiliser les entreprises américaines sur la cybersécurité
Capgemini met le paquet sur la cybersécurité