En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Dailymotion ne doit pas rester franco-français, selon Fleur Pellerin

La ministre de l'économie numérique estime que le partenaire éventuel de Dailymotion devra préserver les emplois et la technologie française.

laisser un avis
« Dailymotion ne doit pas rester un groupe franco-français, ce serait une impasse économique et industrielle. Mais l'entreprise, sa technologie, ses ingénieurs et ses emplois doivent rester ancrés en France » a expliqué la ministre déléguée en charge de l'économie numérique. Fleur Pellerin a ajouté : « L'économie numérique n'est pas un village gaulois ! Après, lorsqu'un deal ne nous convient pas et que nous sommes actionnaires, nous le disons ».
La ministre, dans un entretien paru au Journal du Dimanche, a justifié sur le fond l'intervention de l'Etat dans cette cession tout en émettant des réserves sur la forme, à la suite des déclarations publiques du ministre Arnaud Montebourg, qui s'est officiellement opposé au projet de rachat par Yahoo! à 75 % de la plate-forme vidéo sur Internet, détenue à 100 % par Orange.

La négociation avec Yahoo! aurait dû rester dans le "secret des affaires"

Sur le fond, pour Fleur Pellerin, « L'Etat était légitime à faire connaître sa position dans ce dossier parce qu'il est l'actionnaire de référence d'Orange. L'accord avec Yahoo! n'était pas suffisamment équilibré et aurait pu conduire à une disparition de Daily Motion ».
Sur la forme, toutefois, elle estime que les concessions que Arnaud Montebourg cherchait à obtenir de la firme américaine  « aurait dû rester dans le secret des négociations commerciales ».
Plus généralement, la ministre reconnaît que « Nos pépites ont du mal à grossir, il faut les aider », ajoutant ne pas être contre l'arrivée d'investisseurs étrangers dans Dailimotion aux côtés d'Orange comme acteur de référence, d'autant que le marché américain est « incontournable quand on veut devenir un acteur de référence international ».
Lire aussi :
- Le PDG de Dailymotion "regrette le blocage gouvernemental" (publié le 3 mai 2013)
- Que peut faire Dailymotion maintenant ? (publié le 3 mai 2013)
- Xavier Niel et Vivendi seraient intéressés par Dailymition (publié le 3 mai 2013)
Source :
- Le Journal du Dimanche (publié le 5 mai 2013)
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Airbox auto 4G : comment fonctionne le hotspot wifi de voiture d'Orange ? (vidéo)
Test du smartphone Orange Fova : le 4G à 120 euros (vidéo)
Forte poussée des syndicats « réformistes » chez Orange
Grand Talk : Stéphane Richard en direct du show Hello (vidéo replay)
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Robot, mobilité, Moocs… toutes les nouveautés pros d’Orange
Homepoint : le couteau suisse multimédia d'Orange (vidéo du jour)
Orange généralise l’autopartage chez ses salariés
Orange : Michaël Trabbia nommé directeur auprès de Stéphane Richard
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Sosh lance le SoshPhone, un smartphone 4G à 169 €
Ramon Fernandez et Laurent Paillossot rejoignent Orange
Orange met les professionnels au régime fibre
Test du Hi d’Orange : la 4G à moins de 130 euros (vidéo)
Directeur général du Trésor, Ramon Fernandez devrait rejoindre Orange
Grand Talk : Frank Cadoret, DG exécutif de SFR (vidéo replay)
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Orange accueille mille jeunes en alternance pour déployer la fibre et la 4G
Yahoo! n’est pour rien dans ce concurrent de Siri qui fait vibrer le Web