En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'e-commerce européen a généré 311,6 milliards d'euros en 2012

Les 250 millions de cyber-acheteurs européens ont permis au secteur du commerce en ligne de progresser de 19 % en 2012 selon l'organisme Ecommerce Europe.

laisser un avis
L'e-commerce européen a connu une croissance de 19 % en 2012.
L'e-commerce européen a connu une croissance de 19 % en 2012.
La crise semble moins toucher le commerce en ligne que le secteur du commerce physique. L’organisation européenne de l’e-commerce, Ecommerce Europe, dont la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad) est adhérente, confirme ce 23 mai 2013 ses prévisions que nous avions publiées en décembre dernier. Le chiffre d’affaires du commerce en ligne a atteint 311,6 milliards d’euros au cours de l’année passée, en hausse de 19 % par rapport à 2011.
Les 28 pays membres de l'Union européenne (en incluant la Croatie, qui entrera dans l'UE le 1er juillet) pèsent 88,7 % du marché global européen à 276,5 milliards d'euros. Ce marché est dominé par trois pays : la Grande-Bretagne (96 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2012), l’Allemagne (50 milliards d’euros de chiffre d'affaires) et la France (45 milliards d’euros de chiffres d'affaires). A eux trois, ils ont généré 61 % du chiffre d’affaires de l’e-commerce européen et 69 % de l’e-commerce des l’UE à 28.
Selon Ecommerce Europe, l'économie numérique, vente en ligne comprise, représente 3,5 % du produit intérieur brut du continent. Un pourcentage que l’organisme s'attend à voir doubler d'ici 2016 et tripler avant 2010.
© Ecommerce Europe
agrandir la photo
Fin 2012, le continent comptait 550 000 sites marchands, chiffre en croissance annuelle de 15 à 20%. Comme il l’avait évoqué en décembre dernier, Ecommerce Europe, confirme que cette augmentation de l'offre en ligne est tirée par les pays d'Europe du Sud et de l'Est qui rattrapent rapidement leur retard sur les pays plus matures. La Turquie est le pays où les ventes en ligne ont enregistré la plus forte croissance (75 %). Viennent ensuite la Grèce (61 %) et l’Ukraine (41 %).Le nombre d'emplois liés directement et indirectement à l'e-commerce est par ailleurs estimé à deux millions pour toute l'Europe.
Le marché européen de l’e-commerce conserve donc la première place mondiale, acquise en 2010, devant l’Amérique du nord. La zone Asie-Pacifique arrive en troisième position. C’est d’ailleurs la partie du monde où ce type de commerce a le plus augmenté en 2012.
 
A lire aussi :
300 milliards de chiffre d'affaires pour l'e-commerce européen en 2012, paru le 11/12/2012
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Yahoo, Linkedin, Dassault Systèmes, Webedia... Les rachats IT de la semaine
Deutsche Bahn France, Aéroport de Toulouse, Hôpital de Perpignan... Les contrats IT de la semaine
Résultats : Steria s'estime "sous pression" en France
Avant la fusion avec Steria, Sopra affiche une croissance de + 9,3 %
Les investissements d’Amazon pèsent lourdement sur ses résultats
Google aurait racheté Twitch pour 1 milliard de dollars
Recentré sur les opérateurs, Nokia améliore sa rentabilité
Jean Mizrahi (Ymagis) : « le numérique brise les barrières dans l'industrie du cinéma »
Les talents étrangers intéressent le Gouvernement
Thierry Ehrmann (Artprice.com) : « Le marché de la vente d'art en France ne comprend rien au numérique »
Résultats LG : les ventes de smartphones au plus haut historique
Facebook affiche des résultats financiers meilleurs que prévus
Dassault Systèmes rachète Quintiq, un éditeur de gestion logistique
Airbnb vent debout contre les critiques
Logiciels : VMware progresse de 17 % au 2ème trimestre 2014
STMicroelectronics renoue avec les bénéfices après plus de deux ans de pertes
20 milliards de dollars pour les développeurs iOS !
Fibre optique: premier financement de réseaux en "obligations de projet"
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Résultats Q3 : Apple reste en ligne avec ses prévisions