En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le musée Picasso refait son système de billetterie et d’accès visiteurs

laisser un avis
Pour un peu plus de 424 000 euros, le musée national Picasso de Paris va se doter d’un nouveau système de billetterie, de CRM et de contrôle d’accès. C’est la société Secutix qui a décroché le marché. Sa solution SecuTix 360 équipe déjà le Parc Astérix, le musée Grévin et le Stade de France. Le marché porte sur une durée de quarante-huit mois, incluant la maintenance du système sur trois ans et demi. En pleine rénovation, le musée Picasso ne devrait rouvrir ses portes qu’en fin d’année.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Eventbrite rejoint le club des startups valorisées un milliard de dollars
Musique en ligne : Deezer devient partenaire de la billeterie Fnac
Numericable s'active pour vendre l'activité mobile d'Outremer Telecom
UberXS : le plan B pour remplacer UberPop en 2015
Brandalley conteste la décision de l'Autorité de la concurrence sur vente-privée.com
Allianz place des détecteurs de fumée chez ses assurés
L'industriel chinois ZTE tisse ses liens avec l'opérateur e-téra
Comment la fusion SFR-Numericable affecte le plan très haut débit
Demain, votre collègue sera un robot
Uber ne renoncera pas à poursuivre le service UberPop après le 1er janvier
La révolution numérique pousse les assureurs à acheter des startups
Bruxelles valide la refonte du crédit d'impôt jeu vidéo
Téléphonie mobile: Orange négocie avec BT son retrait du Royaume-Uni
Djump, Heetch, Miinute, Lyft… Ces services de covoiturage qui ressemblent à UberPop
Réservation: Booking.com renonce en partie à imposer ses tarifs aux hôtels
Adobe, Altice, Axel Springer... Les rachats IT de la semaine
Heineken, Hilti, Solvay, La Provence,... Les contrats IT de la semaine
Le chinois Baidu investirait jusqu'à 600 millions de dollars dans Uber
Comment Renaud Laplanche et Lending Club ont séduit Wall Street