En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Simon Baldeyrou (Deezer) : « iTunes Radio va contribuer à l'éducation du marché »

Les services historiques ne semblent pas craindre l'arrivée des géants du web dans le streaming. Pour Simon Baldeyrou, directeur général de Deezer France, c’est même une nouvelle positive.

laisser un avis
Simon Baldeyrou (Deezer France) : "Le modèle d'écoute en streaming représente la source de croissance principale du marché mondial de la musique"
Sur le marché du streaming, Apple n’arrive pas en terrain conquis. Ce mode de consommation de produits culturels est de plus en plus utilisé et le sera plus encore avec l’explosion du Cloud. En effet, a quoi cela sert-il de posséder des fichiers qu’il faut stocker sur un disque dur quand ont peut y avoir accès quand on veut sans les stocker.
Avant que les géants du web s’intéressent au streaming, plusieurs entreprises ont posé des jalons. Parmi elles, un Français, Deezer. Créé en 2006 par Daniel Marhely sous le nom de BlogMuzik, ce service était d’abord à la lisière de la légalité avant de devenir un pionnier de l’offre légale.
Aujourd’hui, Deezer travaille avec 4 majors et 2000 labels indépendants pour offrir un catalogue de 25 millions de titres. Accessible dans 182 pays, elle attire 10 millions de visiteurs uniques par mois et 4 millions de personnes ont souscrit une offre Premium qui, à partir de 5 euros par mois, permet d’accéder à volonté à l’ensemble de l’offre sur tous les appareils numériques.
Pour l’annonce du lancement d’iTunes Radio, Simon Baldeyrou, directeur général de Deezer France, nous explique en quoi l’arrivée d’Apple et des autres géants du web donne un signal positif à ce marché.
01net - Le modèle d'iTunes Radio est assez éloigné de celui de Deezer. Le considérez-vous tout de même comme un concurrent ?
Simon Baldeyrou (Directeur général de Deezer France) - Clairement, cela renforce la thèse désormais admise par la plupart des observateurs : le modèle d'écoute en streaming représente la source de croissance principale du marché mondial de la musique : la valeur est désormais dans l'accès à la musique plutôt que dans sa propriété. Par ailleurs, le marché musical s'est toujours décomposé de deux principaux modes d’écoute : "passif" avec la radio (analogique puis numérique) et "actif" avec l'écoute de sa musique préférée, sous forme d'un vinyle, d'un CD, d'un fichier numérique ou d'un accès.
Le premier modèle est basé sur des revenus publicitaires, tandis que le second repose sur une dépense du consommateur.
Deezer présente la particularité de proposer des radios éditorialisées par ses experts éditoriaux, des radios "intelligentes" adaptées à chaque utilisateur, mais aussi et surtout l'accès à toute sa musique de façon illimitée. Deezer génère ainsi la grande majorité de ses revenus par ses solutions d'abonnement, notamment son service Premium+.
Quel impact peut avoir ce nouveau service sur votre activité ?
S. Baldeyrou - Nous considérons que le lancement d'iRadio - aujourd'hui aux États unis seulement - est une nouvelle positive et le signe de la numérisation progressive de l'industrie musicale. Cela va contribuer à l'éducation du marché, qui est aujourd'hui déjà à majorité numérique aux États-Unis, mais qui n'est pas encore aussi développé dans tous les marchés.
Le streaming attire de plus en plus les géants du web (Apple, Google, Twitter). Quel est l'enjeu pour ces entreprises ?
S. Baldeyrou - Depuis la création de Deezer, nous sommes persuadés que l'avenir de l'industrie musicale réside dans des solutions d'accès (via la location d'un service), et non pas dans la possession de musique. L'intérêt de différents acteurs pour la musique numérique démontre simplement que cette vision, née en 2007, était juste.
Nous ne pouvons pas commenter l'enjeu pour d'autres sociétés, mais nous connaissons le principal enjeu des solutions de streaming : notre métier n'est pas simplement de proposer un accès illimité à toute la musique, sur tous les supports. Il est aussi, entre autres, de générer des coups de cœur musicaux, de créer de nouvelles expériences autour de la musique ou de redonner du sens à la relation entre les artistes et leurs fans. Cette expertise musicale est - et restera - primordiale.
À titre d'illustration, outre l'accès illimité à toute sa musique, le consommateur peut retrouver sur Deezer des milliers de radios intelligentes et personnalisées, ainsi qu'une sélection de radios dans 12 genres musicaux (classique, pop, musiques du monde, jazz, hip-hop...).
Dans chaque pays ou zone géographique, nous avons une équipe éditoriale afin de guider au mieux les utilisateurs dans leurs choix ou à découvrir de nouveaux talents. C'est un critère qui nous différencie très fortement des autres acteurs du secteur.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La sélection des cadeaux high-tech de la Saint-Valentin
Voyages-sncf.com s'allie à Deezer pour des parcours en musique
Deezer : de nouveaux services et 5 millions d'utilisateurs payants
Musique en streaming : iTunes Radio est désormais disponible
Deezer lance son appli pour Windows Phone 8
Musique en ligne : Deezer devient partenaire de la billeterie Fnac
TV Replay - 01 sur BFM Business : la fuite des talents du numérique
iTunes Radio, le streaming prédictif d’Apple face à un marché de spécialistes
Deezer s'associe à Mini pour offrir une conduite en musique
Le service musical Deezer est désormais accessible sur Xbox
Deezer lance « App studio », sa boutique d'applications
Google lance son service de streaming musical et grille la priorité à Apple
Deezer lance le Smart Cache pour une écoute sans problème de réseau
Deezer et Spotify lancent de nouveaux outils d'écoute de musique
Deezer lance la nouvelle version de son application pour Android
Les abonnés de Beezik retrouveront leur musique sur Deezer
Deezer relance son programme d'affiliation
Streaming : Google cherche à rivaliser avec Spotify et Deezer
Deezer accessible dans 22 nouveaux pays