En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Livre blanc sur la data visualisation, le retour de 30 entreprises

EBG a lancé son livre blanc réalisé en partenariat avec SAS. Cet ouvrage présente sept mois d’études au travers du témoignage de 30 entreprises exploitant la data visualisation. Cette manière de présenter les données se répand de plus en plus dans le secteur IT.

laisser un avis
Si Napoléon est connu pour ses conquêtes et son rôle d’empereur, il l’est beaucoup moins en tant que précurseur involontaire de ce qui est devenu une mode dans le secteur IT, la « data visualisation ». Charles Joseph Minard, ingénieur civil français, a retracé en 1969 les pertes humaines de la Grande Armée lors de la campagne de Russie. En représentant par un graphique une grande quantité de données (les quelque 600 000 grognards), le trajet effectué et une courbe présentant la variation de température dans le temps, il a fait ce que l’on appelle de la « data visualisation ».
SAS définit ce phénomène comme « l’exploration visuelle et interactive et la représentation graphique des données, quelles qu’en soient la volumétrie (du small data au big data), la nature ou la provenance. Elle aide les utilisateurs métier à détecter des phénomènes ou des tendances invisibles de prime abord. » La « dataviz » permet une visualisation rapide d’un grand nombre de données contextualisées.
L'évolution de la Grande Armée lors de la campagne de Russie, par Charles Joseph Minard.
agrandir la photo

Pourquoi faire de la data visualisation ?

L’un des usages de la data visualisation est l’optimisation du pilotage de l’entreprise. L’utilisation de techniques modernes permet d’avoir une vision globale du marché, afin d’améliorer le processus de décision et de diminuer la prise de risque. Ainsi, elle favorise l’innovation, car selon Frédérique Pain, designer stratégique chez Alcatel Lucent : « Une innovation technologique ne rentrera sur un marché que si il y a un usage et un marché. »
La data visualisation peut être exploitée en interne, afin de mesurer l’efficacité d’une chaîne de production ou d’un site de vente en ligne. Elle permet également d’améliorer la relation client, en mesurant l’efficacité d’une plate-forme d’appels, le taux de satisfaction ou le taux de résolution du problème. Elle est aussi indispensable pour la communauté scientifique qui peut visualiser rapidement l’évolution d’un grand nombre de résultats. La « dataviz » facilite l’accès à l’information, qui sera accessible beaucoup plus rapidement que depuis un tableau Excel. C’est aussi un outil de communication, permettant de faire passer des infos à l’intention d’une population moins ouverte à de grands tableaux de données.
© impactvisuel.net
L'optimisation fiscale des entreprises US.
agrandir la photo

Influence des métiers de la data visualisation

Les métiers de la « dataviz » montent des projets beaucoup plus rapidement, avec un développement plus agile, et offrent une plus grande autonomie aux utilisateurs. Cette plus grande autonomie pouvant porter préjudice aux DSI qui, étant traditionnellement la structure décisionnelle du secteur IT, a du mal à accepter de voir des métiers développer un type d’outil décisionnel aussi puissant.
Ces métiers peuvent pourtant leur être bénéfiques, en soulageant les DSI de certaines tâches assez lourdes et en leur permettant de consacrer leur temps à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Les métiers de la data visualisation amènent à repenser la manière de représenter des données, les rôles et responsabilités des DSI et la manière de conduire des projets. Les métiers de la « dataviz » sont également fortement liés aux « data products », ces produits qui n’existeraient pas sans le big data et son exploitation (Google Car, Google Glass…)
Le livre blanc d’EBG explique parfaitement en quoi la data visualisation révolutionne la manière d’exploiter des données en rendant les entreprises plus intelligentes. Elle leur fait prendre des meilleures décisions plus rapidement, grâce à l’apport d’information à forte valeur ajoutée, tout en démocratisant l’interprétation d’une grande quantité de données contextualisées. Confucius lui-même le reconnaissait : « Une image vaut mieux que mille mots. »
 
Vous trouverez le livre blanc de la datavisualisation à cette adresse : http://www.ebg.net/etudes/etude.php?titre_lien=Data_Visualization.

Dataviz Sas Ebg Livre Blanc Bd by Xavier Biseul

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Steve Ballmer au sommet de l’innovation digitale de l’EBG
SAS forme ses propres data scientists
SAS forme ses propres data scientists
Big Data : SAS tirera bientôt parti de la puissance de feu d’Hadoop
Cyberdéfense : J.-M. Bockel demande à F. Hollande de l'auditionner
Et les CMS open source préférés sont… Wordpress, Joomla, Drupal
SAS Forum 2010 : mesurer l'image des entreprises sur les réseaux sociaux
Les langages de programmation les plus populaires
Dataflux associe qualité des données, ETL et MDM
Dataflux applique la qualité de donnée au monde des produits
La dématérialisation ' pour les nuls '
Conservez vos mails, oui, mais où et comment ?
PDF/A de long en large
L'agilité au service de la transformation
Panorama des logiciels décisionnels open source
L'entreprise 2.0 n'est pas le web 2.0
L'authentification forte ne profite pas à tous
L'e-sourcing vécu par des grands comptes
Fusions et acquisitions dans le monde logiciel