En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le fondateur d'Amazon se paye le Washington Post pour 250 millions de dollars

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, semble vouloir tenter une nouvelle aventure. Il vient de racheter le quotidien américain qui a dénoncé le Watergate et, plus récemment, PRISM.

laisser un avis
Le fondateur d’Amazon, classé par Bloomberg comme la 16e fortune du monde, a décidé de dépenser 250 millions de dollars de sa fortune personnelle pour s’offrir l’un des joyaux de la presse américaine.
L’argent n’est pas tout. Au-dessus, il y a le pouvoir est la presse en est l’un des rouages. C’est certainement l’aspiration de Jeff Bezos. Le fondateur d’Amazon, classé par Bloomberg comme la 16e fortune du monde, a décidé de dépenser 250 millions de dollars de sa fortune personnelle pour s’offrir l’un des joyaux de la presse américaine, le Washington Post.
Créé il y a 80 ans, ce quotidien qui appartient à la famille Meyer-Graham, est l’emblème du journalisme d’investigation après avoir révélé le scandale du Watergate dans les années 70. Cette affaire a conduit le président de l’époque, Richard Nixon, à démissionner. C’est ce même journal qui, avec le Guardian, a aussi révélé le scandale PRISM qui est devenu depuis l’affaire Snowden, nom du consultant de la NSA, qui est depuis en Russie.
« Chaque membre de notre famille était traumatisé à l'idée même de vendre, mais quand il a été question que l'acheteur soit Jeff Bezos, mon sentiment a changé », a déclaré Donald Graham, l’actuel patron du journal. Pour Bezos, cette opération est d'abord le fruit d’une passion pour ce journal. Dans une lettre destinée aux salariés du journal, il indique qu’il ne changera en rien la ligne éditoriale. Il pourrait tout de même lui donner l’impulsion vers la presse numérique.
Le fondateur d’Amazon et des liseuses Kindle va-t-il trouver un modèle économique gagnant pour endiguer la chute de la presse papier. Il n’est pas le premier à tenter l’expérience et, jusque-là, personne n’a encore réussi. Même Rupert Murdoch, patron milliardaire de Newscorp, éditeur du New York Post), n’a pas réussi à trouver l’équilibre avec The Daily. Ce quotidien numérique n’a pas atteint l’objectif de 500 000 abonnés qu’il s’était donné.
Jeff Bezos va-t-il réussir ? Il en a les moyens financiers d’autant que l’un des actionnaires du quotidien n’est autre que le milliardaire Warren Buffett, à travers sa holding Berkshire Hathaway. Mais il en a aussi et surtout la capacité logistique avec les Kindle et sa librairie en ligne qui propose déjà nombre de journaux et magazines numériques.
Lire aussi :
- Le fondateur d'Amazon acquiert le Washington Post (BFM Business).
- Les incroyables investissements du fondateur d'Amazon (BFM Business).
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Amazon rachète la plateforme de jeux vidéos en ligne Twitch pour 1 milliard de dollars
Amazon concurrencerait Google dans la publicité en ligne
Amazon officialise son lecteur de carte bancaire pour mobiles
Les investissements d’Amazon pèsent lourdement sur ses résultats
Amazon lance son programme développeurs en France
Les deux effets "waouh" du Fire Phone d'Amazon (vidéo du jour)
Vidéo du jour - Quelles sont les meilleures tablettes ? Voici notre sélection
Amazon obtient la meilleur note de satisfaction client en France
Amazon a renoué avec les bénéfices en 2013
Amazon prépare une console sous Android à moins de 300 dollars pour 2014
Pour Amazon France, la loi dirigée contre elle, haussera le prix des livres
Des salariés d’Amazon renoncent à se syndiquer
E-commerce et livre: le Sénat vote le texte de loi "anti-Amazon"
Amazon s’allie à Samsung et Warner pour promouvoir la 4K sur son service de VOD
Amazon sort du mode bêta son outil de Big Data en temps réel
Amazon : des salariés de trois entrepôts en grève
Amazon expérimente la livraison par drone
Accor investit 225 millions d’euros dans le numérique sur cinq ans
Orange dépose plainte contre SFR et demande 135 millions d’euros