En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le smartphone fait chuter le marché des appareils photo

Rien ne va plus pour le marché des appareils photo numériques. Après quelques années de croissance, ce secteur subit brutalement l’onde de choc des smartphones.

laisser un avis
Catastrophique ! C’est certainement le qualificatif qui convient le mieux pour les fabricants japonais d’appareils photo, tous modèles confondus. Selon une étude publiée par IDC dévoilé ce matin par Les Échos, ce marché vit le contrecoup de l’évolution des smartphones, avec des capteurs de plus en plus performants, prennent la place des appareils dans le grand public. Ajoutons que ce secteur subit aussi le contrecoup de la catastrophe de Fukushima qui l'a contraint à réorganiser sa produciton et sa logistique.
Entre 2012 et 2013, ce secteur s’est effondré de 35,1% en volume en passant de 117,5 millions à 7602 millions d’appareils. Côté financier, la chute n’est pas négligeable. Entre 2012 et 2013, le secteur a vu baisser ses revenus de 11,3 milliards de dollars pour afficher 29,6 milliards cette année.
Et le futur ne va pas aller en s’améliorant. En volume, ce marché va continuer à s’affaisser pour descendre à 51,4 millions d’appareils vendus en 2017. Et, en revenu, il perdra encore plus d’un milliard au cours des cinq prochaines années.

Toutes les gammes sont touchées par la chute

Au Japon, ces perspectives sont alarmantes. Longtemps numéro un de cette activité avec ces géants comme Nikon, Canon, Olympus ou Panasonic, ce sont désormais les Chinois, les Coréens et même les Américains, avec Apple, qui récupèrent ce que perdent les Nippons.
Les résultats trimestriels des fabricants confirment que des changements stratégiques vont devoir être opérés pour ne pas tomber plus bas. En effet, face aux smartphones, les compacts ont de moins en moins d’intérêt pour le public et, surtout, moins ergonomique pour alimenter les réseaux sociaux.
Les appareils hybrides sont également décevants comme le confirme Yasuyuki Okamoto, le président du pôle Image de Nikon qui constate qu’en « Europe et aux États-Unis, le ratio hybride-reflex n'a pas progressé du tout, contrairement à l'Asie ». Quant aux reflex, s’ils arrivent tout de même à tirer leur épingle du jeu, ils sont freinés par leur prix et la conjoncture économique peu favorable à l’achat de ces matériels.

Des objectifs pour smartphone ? L’idée lumineuse de Sony

Les fabricants historiques vont-ils devenir de simples fournisseurs de l’industrie du smartphone ? Cette idée ne fait pas peur à Sony. Selon le site sonyalpharumors, le japonais veut faire une révolution en développant une gamme d’objectifs adaptés aux smartphones sous iOS et Android. Deux modèles, les DSC-QX10 et DSC-QX100 auraient déjà été développés. Plus que de simples « cailloux », ces accessoires devraient disposer de leur propre capteur, mais aussi d’un déclencheur et d’un port micro-SD.
Reliés aux smartphones par un système magnétique, ils transmettront les images prises en WiFi ou en NFC. Le public succombera-t-il à cette tentative ingénieuse. Nous devrions le savoir rapidement puisque ces objectifs pourraient être présenté dès le début du mois de septembre.
© sonyalpharumors
Un objectif Sony pour smarptphones sous Android et iOS.
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le CDO, un métier aux frontières de la DSI
Une nouvelle génération de "marketeux" débarque dans l'entreprise
Pourquoi la valorisation d'Airbnb va atteindre des sommets
Immersion dans le monde digital chez Accenture à Sophia-Antipolis
Le numérique bouscule les rythmes de formation des salariés
Aurélie Simard (Eurogroup): "La DSI peine face au virage numérique"
Les professionnels de l’IT réclament des formations Cloud
L'offensive numérique d'Accor pour contrer Booking.com
Intel établit en Ile-de-France son centre européen dédié au Big data
Accélération numérique: les grandes entreprises peinent à suivre le rythme
Le numérique : un marché porteur pour l'emploi
Les 100 premiers acteurs français du numérique en croissance de 13 % en 2014
Bill McDermott: "La France fait partie des 5 marchés majeurs pour SAP"
Ces nouveaux profils issus du numérique (4) : le nouvel expert en sécurité
Ces nouveaux profils issus du numérique (1) : Data Scientist
Ces nouveaux profils issus du numérique (3) : l'ingénieur Cloud Computing
Ces nouveaux profils issus du numérique (2) : le Cloud Broker
Accompagner les métiers existants vers la transformation digitale
Comment le numérique transforme les métiers et l’organisation des entreprises
L’impact de la transformation numérique sur nos carrières