En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Une entreprise française sur deux dépasse la durée légale de conservation des données

laisser un avis
Dans une récente étude menée par Iron Mountain et le cabinet d’avocats De Brauw Blackstone Westbroek, il ressort que les entreprises européennes, à hauteur d’une sur trois, ne respectent pas le temps légal de conservation des données. Selon les directives européennes, ces périodes sont plus ou moins complexes et diffèrent d’un pays membre à l’autre. Notons qu’en moyenne, la durée de rétention est de six ans mais peut varier de trois mois (pour les réclamations clients) à vingt ans (pour les secrets commerciaux, brevets, etc.). Au sortir de cette étude, la France remporte le bonnet d’âne, avec une entreprise sur deux ne respectant pas les durées prescrites.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le groupe Gorgé rachète le spécialiste des drones aériens Infotron
VMware devrait fournir plus de 20 correctifs pour Heartbleed samedi
Les premiers piratages basés sur Heartbleed se font jour
Akamai est toujours en train de mettre à jour son infrastructure
BlackBerry devrait fournir un correctif pour Heartbleed d’ici vendredi
Les entreprises trop lentes à détecter les attaques informatiques
La faille Heartbleed concerne les produits réseaux de Cisco et Juniper
Fin du support de XP : les entreprises françaises particulièrement menacées
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Inside Secure se renforce dans la sécurité des paiements mobiles
Fin du support de XP : la Saint Hacker tombera-t-elle un 8 avril ?
Game of Thrones, la série qui met les entreprises en danger
Cyber@Hack, une journée pour sensibiliser aux enjeux de la sécurité informatique
Samsung étoffera ses services gérés de sécurité pour flotte de mobiles
La Cnil autorise la SNCF à évaluer les risques de fraude en ligne
Une « carte de la cyberguerre » en temps réel, signée Kasperky
Le départ précipité du PDG de Symantec place l’entreprise dans l’incertitude
Après l'éviction de son PDG, l'action de Symantec plonge
La législation européenne sur les données personnelles en dix questions