En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Oracle se voit en acteur global du cloud

Au troisième jour d’OpenWorld 2013, Oracle a présenté une offre cloud complète. Le géant américain entend rivaliser avec Amazon et Google, et lance un partenariat avec Microsoft. Décryptage des experts d’Easyteam.

laisser un avis
Dans la Coupe de l’America, le catamaran d’Oracle a égalisé, remontant de 8-1 à 8-8. Un exploit. Dans l’euphorie, Larry Ellison a délégué, hier, 24 septembre,  la présentation de la conférence dédié au cloud à Thomas Kurian, vice-président senior d’Oracle (photo).
Celui-ci a repris quasiment mot pour mot la présentation qu’il avait faite le matin même. Oracle propose désormais une offre cloud complète comprenant un nombre important d’applications en mode SaaS, des possibilités de IaaS voir de PaaS avec les « engineered systems ».
Avec une telle offre, Oracle cherche à se positionner comme un « hyperscaler » du cloud à l’instar d’Amazon, de Google et de Microsoft. Concernant ce dernier, Oracle a annoncé un partenariat fort à travers le cloud Azure avec le support des produits Oracle et la portabilité des licences. Cette annonce ne donne pas de détails sur les environnements virtualisés Microsoft en dehors du cloud Azure notamment.
Dans une session intitulée « big data deep dive », le chef de produit senior Jean-Pierre Dijcks a, lui, dévoilé une future appliance nommée « Unified Data Platform » qui permettra de réaliser un accès unifié à travers le langage SQL à l’ensemble des données structurées et non structurées (Hadoop). Solution de gestion des audits, Audit Vault sera aussi étendue au contrôle de l’ensemble de données.
agrandir la photo

Portage d'ADF 12c vers ADF 11g

OpenWorld permet aussi de rencontrer directement les équipes de développement. Nous avons pu assister à la session User Interface par l'équipe d’Application Development Framework (ADF) et une session sur ADF Essentials, la version gratuite de son framework MVC de développement Java.
Nouveauté : ADF Mobile sera inclus dans Oracle Enterprise Pack for Eclipse (OEPE), pour la version licenciée de l'outil. Autre bonne nouvelle pour tous ceux qui ont investi du temps sur Fusion Middleware (FMW) 11g, les nouveautés d'ADF 12c sont ou seront majoritairement portées sur ADF 11g dernier patchset. Même si les nouveautés de Weblogic 12 sont attractives,  un chantier de migration ne s'impose donc pas obligatoirement.
Mais parlez ADF en général, c'est évoquer Weblogic et sa politique de licence. Oracle répond à cet argument par la mise à disposition de OEPE et le serveur d’application open source GlassFish 4.0 pour le runtime ADF Essentials, avec HTLM5.
Côté web quelques fonctionnalités sont enlevées, certes, mais finalement, si votre application s'étend, il sera temps de passer à la version licenciée. Par contre, les capacités ADF Mobile ne sont pas intégrées, ainsi que le côté Swing.
Le packaging de GlassFish est pratique. L'OEPE tourne bien Quant à Eclipse, on ne le présente plus. Reste à développer la partie fonctionnelle d’une application. Le premier pas vers le déploiement dans un service Cloud Application Foundation peut-être ?

envoyer
par mail
imprimer
l'article


Avis d'experts

L'âge d'or de la réalité augmentée
L'âge d'or de la réalité augmentée
Hervé Kabla, directeur de BeAngels et co-fondateur de Media Aces
2015 : 4 chantiers clés pour la cybersécurité
2015 : 4 chantiers clés pour la cybersécurité
Gérome Billois, senior manager gestion des risques et sécurité de l'information chez Solucom
Les tendances du marché européen de l'IT pour 2015
Les tendances du marché européen de l'IT pour 2015
Emmanuel Serrurier, directeur général Informatica France
+ toutes les avis d'experts

Offres
d'emploi

  + toutes les offres d'emploi

Derniers
tweets

Newsletter 01Business