En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Six conseils pour être suivi sur Twitter

Avant de vous lancer sur le célèbre site de microblogging, prenez le temps d'observer la twittosphère. Préparez soigneusement votre stratégie de publication et choisissez les outils adéquats.

Par Emilie Ogez, consultante en stratégies médias sociaux

agrandir la photo
Twitter est indispensable à la stratégie de communication et de promotion de votre entreprise, tout comme à la vôtre en tant que personne. Mais attention ! Cette plate-forme de microblogging accueille quotidiennement 500 millions de messages, qui sont loin d'être tous dignes d'intérêt. Pour trouver rapidement des informations exploitables et émerger soi-même en tant que source d'expertise, quelques recommandations s'imposent.

1. Identifiez votre objectif

Organiser une veille, faire la promotion de son expertise, informer des gens en temps réel, se tenir au courant soi-même à tout moment… les raisons de s'inscrire sur Twitter sont multiples. Prenez garde à ne pas les confondre. Votre utilisation de ce réseau social sera également différente, selon que vous agissez dans un cadre personnel, en tant que professionnel ou encore pour le compte d'une marque.
Sachez que la diffusion des tweets est par défaut publique (hors messages directs, que nous verrons plus loin) et qu'il n'est pas possible de définir des listes de diffusion. Vous avez donc intérêt à ouvrir plusieurs comptes, chacun correspondant à une communauté. Vous éviterez ainsi d'éventuelles interférences ou incohérences dans l'image que vous souhaitez renvoyer à vos abonnés.
agrandir la photo

2. Choisissez un logiciel spécialisé

N'utilisez pas Twitter depuis le site Web de l'éditeur, peu ergonomique. Téléchargez plutôt le logiciel client gratuit Tweetdeck. Accessible depuis le bureau de votre ordinateur (PC ou Mac), cet outil fournit un affichage sous forme de colonnes éventuellement filtrées, accepte de multiples comptes, sait raccourcir les URL et s'intègre aux principaux réseaux sociaux. Vous pouvez aussi opter pour Hootsuite, la vedette des clients Twitter sur le Web.
Disponible gratuitement en mode restreint, ce tableau de bord prend tout son intérêt dans sa version payante, à 7,19 euros par mois. Celle-ci fournit des statistiques complètes sur votre promotion ou celle de votre entreprise. Les deux applications servent à programmer par avance la date et le contenu de vos tweets. Très pratique, et utile pour mettre en place une stratégie de publication.

3. Adoptez les codes des twittos

Commencez par vous familiariser avec les us et coutumes du réseau. Pour ce faire, utilisez le moteur de recherche de votre client Twitter. Cliquez sur la loupe et saisissez un nom ou un mot clé (appelé hash-tag ou mot dièse et précédé d'un #). Les résultats s'affichent sous forme d'un fil d'actualités, que vous pouvez ajouter aux colonnes de votre interface. Les mots qui apparaissent derrière un @ sont des noms de compte.
Ils sont mentionnés pour attirer l'attention des personnes (ou twittos) concernées, leur répondre ou les créditer comme origine de la discussion. Le code RT (retweet), suivi du nom de compte émetteur, sert à adresser à ses propres abonnés (followers) un tweet posté par ce compte. Utilisez le code DM (Direct Message) suivi du nom de compte pour envoyer un message personnel.

4. Suivez en masse, puis faites le ménage

Un message vous semble intéressant ? Sélectionnez le nom du twitto et décidez de le suivre (follow). Les tweets émis par le détenteur de ce compte apparaîtront dans votre fil d'actualités (timeline). N'hésitez pas, au début, à vous abonner ainsi à de nombreux flux. Ne vous étonnez pas que celui que vous venez de suivre vous rende la pareille en s'abonnant à son tour à votre compte : la pratique est encore courante. Elle était beaucoup plus répandue auparavant, lorsque les comptes intéressants n'étaient pas nombreux. Cela peut aussi être une marque de respect, caractéristique de l'éthique qui règne dans certaines communautés. Ou encore une stratégie pour augmenter ses statistiques de présence.
En revanche, faites périodiquement le ménage (unfollow) dans vos abonnements dès lors que le nombre de messages que vous recevez ne vous permet plus d'en profiter pleinement ; ou parce que vous vous apercevez que des informations sont souvent en doublon. Personne sur le réseau ne vous en tiendra rigueur, car il est difficile de se rendre vraiment compte qui suit et qui ne suit plus. Si vous redoutez tout de même de froisser des twittos en vous désabonnant de leur fil, préférez la manière douce en appliquant les fonctions de filtrage de votre client Twitter.

5. Retweetez en commentant

Pas facile de s'adresser – potentiellement – à la terre entière. Alors, pour sauter le pas sans trop de risques, faites des RT et vous serez perçu comme un curateur d'informations à l'attention de votre communauté. Mais veillez à ajouter votre commentaire. Il s'agit de faire profiter de votre expertise à vos abonnés. Si vous voulez être facilement retweeté à votre tour, soyez plus que concis. L'idéal étant de ne pas dépasser 100 caractères, puisqu'avec l'ajout du code RT, de votre nom et d'un éventuel commentaire, tout doit tenir dans la limite des 140 caractères autorisés par le site de microblogging.
Insérez des hash­tags afin d'être remarqué, voire des photos quand c'est approprié. Une bonne façon d'augmenter ainsi les chances que votre tweet soit cliqué. Ajoutez un lien raccourci (les clients Twitter en automatisent la production via bit.ly, ow.ly ou d'autres services de réduction d'URL du même genre). Ces enrichissements serviront non seulement à compléter votre message, mais aussi à avoir une idée de la popularité de votre tweet.

6. N'y consacrez pas trop de temps

Sauf si vous couvrez un événement avec un Live Tweet (LT) et si vous êtes chargé d'une mission particulière (Community Management), ne soyez pas rivé derrière votre écran à suivre votre timeline ou poster des tweets. Vos followers ne le font pas, vous attendrez donc la plupart du temps pour rien et vos collègues pourraient vous reprocher une baisse de productivité. Consacrez à Twitter trente minutes maximum par jour. Un peu plus si vous effectuez de la veille ou si vous publiez des messages hors retweets. Ne passez pas non plus votre temps à envoyer des messages, au risque d'être considéré comme un spammeur.

Twitter en chiffres

Plus de 500 millions de comptes (un cap passé début 2012), dont 218 millions actifs chaque mois (2e trimestre 2013).

317 M$ de chiffre d'affaires en 2012, avec une perte de 79 M$.

Plus de 45 millions d'abonnés suivent le compte de Justin Bieber. Un record !

Source : Twitter

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
La double vie des politiques sur Twitter
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Twitter n'a toujours pas dégagé un dollar de bénéfice
La gendarmerie nationale ouvre son compte Twitter
Jelly, une application pour poser des questions à ses amis en photo
En Australie, les requins tweetent pour annoncer qu’ils approchent des côtes
Frédric Lefebvre prétend que son compte Twitter a été piraté
François Hollande relance sa comm' en revenant sur Twitter
Les conseils du DG France de Twitter aux marques
#LIVE01Net : Stéphane Richard, PDG d'Orange, invité de 01NetTV-La Chaîne Techno
Instagram Direct, pour envoyer des photos privées et concurrencer Snapchat
A San Francisco, le ressentiment contre la Silicon Valley prend de l’ampleur
Twitter fait entrer une femme dans son conseil d'administration
Google dépose un brevet pour répondre sur les réseaux sociaux à votre place
La publicité est-elle en train de pervertir les réseaux sociaux ?
Twitter lance des timelines personnalisées