En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les salariés critiquent vis-à-vis des outils collaboratifs de leur entreprise

Deloitte publie une étude sur les européens et les outils collaboratifs en Entreprise commandée par Google.

laisser un avis
Thomas Gourand
Thomas Gourand
Directeur commercial pour Google Entreprise
Facebook fêtera ses dix ans l’année prochaine. Les Google Apps version entreprise ont fêté leurs cinq ans cette année. Sharepoint, l’outil collaboratif de Microsoft, est omniprésent en entreprise…Et pourtant, les pratiques collaboratives ne sont pas si présentes que cela en entreprise. « Dans l’immense majorité des cas, les échanges se font toujours par email et par téléphone » regrette Thomas Gourand, directeur commercial pour Google Entreprise. Impression confirmée par une étude réalisée par Deloitte Royaume-Uni pour le compte de Google : 85% des français travaillent dans une entreprise leur fournissant un email, contre 34% un outil d’édition collaborative en ligne, 18% un outil de partage en ligne et 11% un réseau social (contre 18% en moyenne en Europe). L’email reste donc l’outil collaboratif par excellence alors qu’il n’a vocation à être qu’un outil de communication. Sans surprise, moins d’un européen sur dix pense du coup que l’environnement de partage et de collaboration de son entreprise est efficace, et 39% qu’il est à peu près efficace, selon la même étude. Sans compter qu’ « une partie de ses outils sont déployés en interne mais ne sont pas nécessairement utilisé par tous » avance Thomas Gourand.
 
Accès aux différents outils collaboratifs dans les entreprises
© Digital Collaboration Survey, Deloitte/Ipsos MORI, juin 2013
Accès aux différents outils collaboratifs dans les entreprises
Base : Overall (3433), Italie (604), Netherlands (380), Sweden (604)

Un décalage entre les usages personnels et professionnels

Ce n'est pas une nouveauté, mais le décalage entre les usages personnels et professionnels perdure. Seul l’email est autant utilisé dans les deux cas. L’intranet et les disques réseaux partagés étant beaucoup plus présents en entreprise qu’à la maison. Tandis que les réseaux sociaux et les fichiers en ligne sont à l’inverse plus utilisés dans nos vies personnelles. Une majorité de français pense que les outils de collaboration sont synonymes d’accroissement de la productivité, d’une meilleure communication et de plus de transparence. Ils sont pourtant loin d’en être des adaptes au travail. Ce qui n’empêche pas Thomas Gourand de se félicité de la progression du nombre d’entreprises s’abonnant à leur plateforme. « Quatre sociétés du CAC40 ont basculé sur Googles Apps Enterprise ses vingt derniers mois dont Essilor et Veolia. En France, ce sont plusieurs centaines d’entreprise qui rejoignent les services chaque jour (essentiellement des TPE et des PME) ». Reste à savoir si ces sociétés utilisent en priorité la messagerie électronique ou l'édition collaboratives de documents en ligne. Les habitudes sont difficiles à changer.
Comparaison des usages personnels et professionnels des outils collaboratifs
© Digital Collaboration Survey, Deloitte/Ipsos MORI, juin 2013
Comparaison des usages personnels et professionnels des outils collaboratifs
Base : Overall (3433), Italie (604), Netherlands (380), Sweden (604)
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Microsoft offre 100 Go de stockage OneDrive… aux utilisateurs de Dropbox
Adobe célèbre les 25 ans de son logiciel phare : Photoshop
Google transforme le smartphone en assistant médical
Microsoft prépare un assistant compatible Cortana pour Office sur mobile
Microsoft s’achète un agenda pour 100 millions de dollars
SAP passe son ERP sur Hana
Google Earth Pro et ses nombreux outils deviennent gratuits
La SNCF met sur les rails son application mobile unique
Les gendarmes s’essaient à l’innovation collaborative
Amazon lance un service de messagerie pour entreprises
Microsoft va rendre Power BI disponible en mode freemium
Bridgepoint s’empare de l'éditeur français eFront pour 300 millions d’euros
L’AFPA échappe à une indemnité de 12 millions d’euros réclamé par Oracle
Kim Dotcom lance MegaChat, la messagerie instantanée chiffrée qui veut détrôner Skype
Les résultats France de SAP : bonne performance du on-premise
Avec Windows 10, Microsoft joue son va-tout face à Google et Apple
Banque Populaire se met à l’heure de la montre connectée
Exclusif : nous avons essayé le nouveau Google Translate
Microsoft Office propose de mieux organiser les informations remontées par Delve
Microsoft Office pour Android : en version test sur Google Play