En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Big data, sécurité et mobile : le tiercé gagnant du CeBIT 2014

Cette année, le CeBIT a pour thème central la "datability" ou le big data au service du développement durable. En levée de rideau, Angela Merkel et David Cameron ont annoncé un partenariat germano-britannique sur la 5G.

laisser un avis
© CeBIT
Le CeBIT, le plus grand salon professionnel dédié aux technologies numériques au monde, a ouvert ses portes ce lundi 10 mars. Plus de 3 400 exposants et quelque 230 000 visiteurs sont attendus cette semaine à cette « foire » d’Hanovre. Et comme le CeBIT est un événement national outre-Rhin, c’est Angela Merkel qui l’a inauguré en personne. La veille au soir, la chancelière s’est présentée aux côtés du Premier ministre britannique David Cameron, le Royaume-Uni étant l’invité d’honneur de cette édition 2014.
Les deux chefs d’Etat en ont profité pour annoncer qu’ils uniront leurs forces dans le développement de la 5G. L'université allemande de Dresde, le King's College de Londres et l'université de Surrey, au sud de Londres, travailleront de concert sur les futurs réseaux internet mobile de cinquième génération.
Cette 5G qui doit permettre de télécharger un film en quelques secondes représente un gros enjeu industriel. Alors que la Corée du Sud a déjà prévu d'y consacrer plus d'un milliard d'euros, l'Union européenne a lancé, fin 2013, un plan de subvention (5G PPP) pour des projets de recherches publics-privés à hauteur de 700 millions d’euros d’ici à 2020. La dernière grande réussite européenne dans l'univers mobile date de la création de la norme GSM (2G) à la fin des années 90.
Si David Cameron, affiche l'ambition de faire du Royaume-Uni « la nation la plus numérique du G8 », Angela Merkel avance aussi des raisons sécuritaires. La chancelière s’était dite scandalisée de savoir son téléphone mobile sous écoute par l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) quand le scandale Prism avait éclaté. Elle appelle aujourd’hui l'Europe à avancer sur son projet de réglementation commune sur la protection des données, mais aussi à « discuter intensivement de ces questions avec nos partenaires américains ». La sécurité sera de toutes les discussions au CeBIT. Sept des dix plus grands fournisseurs spécialisés ont fait le déplacement avec la présence notamment de Symantec, McAffee (Intel), Trend Micro et Kaspersky.

Une trentaine d’exposants français seulement

Au-delà du mobile et de la sécurité, le thème central retenu cette année par le CeBIT est la Datability. Un mot-valise qui associe big data et sustainability. Ou comme l’analyse intelligente de grandes quantités données peut non seulement offrir de nouvelles perspectives commerciales aux entreprises mais aussi les aider à s’organiser plus efficacement et de façon plus économe. Par exemple, en rationalisant les déplacements professionnels en avion ou en voiture.
Enfin, on notera que la France compte cette année seulement une trentaine d’exposants (à comparer aux près de 130 exposants anglais) dont douze se trouvent au pavillon France. On notera la présence de Mandriva. Renaissant de ses cendres, l’éditeur open source présente une solution de gestion de parc informatique (CloudPulse) et un serveur applicatif pour TPE et PME (MBS, ou Mandriva BusinessServer).
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
On dépensera plus en 2015 !
01 Replay : Coup de pouce à la startup Price Match
Apple et IBM nouent une alliance historique
Coupe du monde : l'Allemagne avait un douzième homme... le big data
Coup de projecteur sur les délicates -mais parfois réussies- relations entre startups et grands comptes
Le plan big data vise à créer 80 000 emplois d’ici 2020
Un milliard de données remontent automatiquement chaque jour depuis les smartphones
Deux "jobs en or" recherchés par les entreprises en 2015
Avec Dataflow, Google analyse les flux de données à la volée
La high tech, un renfort de poids pour les équipes de football
Ressources humaines : qui a peur du grand méchant big data ?
01 replay : Le big data au coeur de la transformation des banques
Comment rater son projet big data en 12 leçons
Le big data est difficilement soluble dans les organisations traditionnelles
Hadoop est en passe de détrôner le datawarehouse traditionnel
Deloitte dévoile les dix tendances technologiques 2014
IBM se sert du big data pour lutter contre la fraude
Le big data fait un tabac au concours mondial de l’innovation
Spécialiste du big data, Cloudera lève 160 millions de dollars
Les objets connectés, cheval de Troie du big data ?